Pompignac sauvegarde environnement

Préservons Pompignac

 

UN ETE DIFFICILE POUR LA LAURENCE 19 septembre 2018

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 19 h 35 min

Le feuilleton de la zone libellule n’est pas terminé. Si pour la plupart d’entre nous la chaleur et le soleil sont un bienfait, pour la flore et la faune il en est autrement. Une sécheresse prolongée est préjudiciable au milieu naturel.

rivière sèche

Ainsi, la Laurence souffre du manque d’eau. Les rejets de la station d’épuration nécessitent un traitement supplémentaire pour être entièrement purifiés. Nous avons expliqué très souvent le fonctionnement de cette station d’épuration et de son prolongement, la zone libellule.  . Les marchés ont été passés en JUIN 2014. Quatre ans après, nous en sommes au même point…

La mairie a bénéficié de la part de la préfecture d’un délai renouvelé deux fois. Mais qu’en est il du coût de ces travaux? Le prix en a t il été revu à la hausse? Les pompignacais en seront ils informés?

PSE a adressé des demandes répétées pour obtenir la procédure retenue  pour passer l’été 2018 avec le moins de dommage possible pour le milieu aquatique. A son habitude, le maire ne daigne pas répondre. Mais nous avons eu le plaisir de recevoir un courrier de l’adjointe chargée du dossier. Nous l’en remercions. Il est simplement dommage qu’il faille toujours  attendre des mois pour obtenir ce que l’on demande ! (rappelons que le maire actuel a toujours eu accès rapidement aux  dossiers qu’il demandait à son prédécesseur qu’il critique à tout bout de champ)

 

 

C’est parti! 8 septembre 2018

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 13 h 46 min

C’est la rentrée, les vacances sont terminées L’activité a repris, notamment à la mairie où la rédaction du « Mensuel » a consacré deux pleines pages à l’installation des compteurs Linky. Un article bien détaillé nous explique les avantages des nouveaux compteurs, et surtout, il y est bien précisé que les personnes qui n’acceptent pas ces prodigieux  appareils sont des pauvres d’esprit, qui n’y connaissent rien.

  Nous aurions souhaité une présentation  plus objective, abordant le pour et le contre. PSE a insisté auprès de la mairie, ainsi que des conseillers municipaux pour obtenir  une réunion publique d’information, où il aurait été intéressant de poser des questions,  cela nous fut refusé!

                     L’équipe municipale ne peut en aucun cas considérer qu’un article est une information et    puisse remplacer  un  véritable débat!!

photos plusieurs linky

Nous apprenons qu’au cours de ces derniers mois, les maires des communes environnantes ont organisé des rencontres entre les citoyens et les responsables d’ENEDIS, où des opposants à Linky ont pu intervenir. A Pompignac cela paraît inconcevable! Les élus de Tresses ont voté une motion présentée à ENEDIS lui demandant de respecter les choix des citoyens de santé  fragile qui ne peuvent être soumis aux ondes émises par ce compteur. A Salleboeuf, le conseil municipal a voté pour que les citoyens aient le choix d’accepter ou de refuser l’installation de LInky. Chez nous? Rien! Nous avons le droit… de nous taire et d’accepter sans poser de questions. Il nous semble que le Mensuel devrait être plus rigoureux et présenter un article plus respectueux des opinions de chacun.

PSE rappelle ses réticences vis à vis de ce compteur nouvelle génération (ce n’est qu’une machine, nous lui refusons la qualification d’ intelligente) :

     Problème écologique: des compteurs qui fonctionnent très bien depuis de nombreuses années sont remplacés par des  machines dont la durée de vie est limitée à 15 ans (dixit ENEDIS) Que faire des millions de compteurs arrachés et non recyclables? Les jeter à la mer, peut être?

     Gaspillage: Plus de 5 milliards d’euros sont dépensés pour cette innovation. Ce sera dans la poche d’ENEDIS  (la Cour des comptes a souligné le fait que les consommateurs n’y ont aucun intérêt.) Chaque consommateur paiera la note (Plus de 200 euros) répartie sur plusieurs années. Devrons nous prendre un abonnement plus élevé pour pouvoir utiliser deux appareils simultanément?

    Diffusion des ondes: le CPL est une radiofréquence (entre 63 et 95 mégahertz) injectée dans les circuits, câbles et appareils électriques, non prévus pour cela, ils ne sont pas blindés. Ces radiofréquences sont mesurables jusqu’à 2,5 m des câbles installés dans les murs, fils électriques, appareils notamment les lampes de chevet… Des concentrateurs doivent être posés à distances régulières le long de nos routes et rues, pour récupérer les données et les envoyer au data center d’ENEDIS qui transmet à ses partenaires. Des grandes villes on interdit le WIFI dans les crèches et les écoles, mais quid des compteurs LINKY?   Linky vie privée réseau

     Un changement imposé: Il devrait être possible d’opter ou non pour l’installation des compteurs Linky. Le maire devrait, auprès d’ENEDIS,  défendre le droit de chacun d’ accepter on non, comme dans beaucoup de communes!

TOUT CELA NOUS INQUIETE. IL EST TOUT A FAIT RESPECTABLE DE VOULOIR REMPLACER LES COMPTEURS EXISTANTS.   MAIS IL EST AUSSI RESPECTABLE DE DEMANDER A GARDER NOS COMPTEURS BLEUS.  LE MEPRIS AFFICHE ENVERS LES OPPOSANTS A L’INSTALLATION DE LINKY EST INACCEPTABLE.

Le rédacteur en chef de pompignac.net nous informe qu’il est possible de mesurer l’intensité des ondes propagées par nos appareils électriques. Il suffit de rentrer l’application electrosmart sur les smartphones et autres iphones.

Pour obtenir davantage de renseignements au sujet des compteurs Linky, voici des sites à consulter entre autres:

Robin des toits   

résistance verte    

stop Linky

 

 

 

UN MEPRIS INSUPPORTABLE 24 juillet 2018

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 15 h 41 min

Depuis deux jours, une grue est posée devant l’église de Pompignac et travaille à installer l’antenne d’Orange. Cela se fait pendant l’absence des habitants, l’été est bien commode pour faire des travaux .

Malgré nos demandes répétées au maire et à son conseil municipal, malgré nos lettres à la société Orange, forts des signatures que nous avons réunies pour protester contre cette décision, l’antenne de téléphonie mobile est posée.  Nous le répétons: aucun affichage, aucun débat en conseil municipal, aucune information auprès des riverains!

Nous avons écrit au maire, écrit aux conseillers municipaux, aucune réponse n’a été donnée à nos questions! (Cela rapportera  15000 euros par an à la commune)

Nous avons par deux fois adressé un courrier à la société Orange pour demander une preuve que tout a été fait pour avertir les Pompignacais. Aucune réponse!

Cela semble être la mode maintenant: les citoyens ne sont là que pour subir les décisions des grandes sociétés et des élus!

NOUS DÉNONÇONS FERMEMENT CES PROCÉDÉS ANTIDÉMOCRATIQUES,  CE MÉPRIS AFFICHE DE L’OPINION DES CITOYENS

 

 

REUNION LINKY A SADIRAC 21 juillet 2018

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 15 h 35 min

Lundi 2 juillet, à Sadirac, s’est tenue une réunion d’information au sujet de Linky.

Le maire de Sadirac, suite à un conseil municipal, a organisé cette réunion, avec efficacité et sérieux; ENEDIS était représenté par le Directeur ENEDIS Gironde, et la Responsable du déploiement en Gironde, Dordogne et Lot et Garonne. Le débat fut animé mais très courtois, l’assistance a pu poser des questions auxquelles ont répondu ces deux représentants d’ENEDIS. Nous souhaiterions tellement que de telles réunions aient lieu à Pompignac…

 

 

UNE VILLE EN TRANSITION

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 15 h 32 min

Depuis quelques années, des citoyens de Saint Loubès se sont regroupés pour créer « Saint Loubès en transition ». Ils se proposent d’agir pour l’avenir en changeant leur façon de consommer, et leur mode de vie.    St Loubes transition 5 Le dimanche 1er juillet, une journée était organisée pour exposer les diverses réalisations de l’association.       

   St Loubes transition 4       Des stands très variés étaient proposés:

Le panier Loubésien,  AMAP de Saint Loubès.  Le « mille pattes », un mode de ‘locomotion’ dynamique, pris en charge par les parents, qui emmènent les enfants à l’école à pied, retrouvant au fur et à mesure de leur déplacement, d’autres enfants qui se joignent au groupe.  Ainsi, se créent des liens amicaux entre les parents d’élèves. 

En se promenant  à Saint Loubès on peut voir parfois sur les trottoirs des jardinières offrant des légumes de saison, tels des tomates, des courgettes, du persil ou de la menthe…  St Loubes transition jardinsCe sont les « jardins partagés ». Initiative intéressante qui va plus loin qu’un simple geste de générosité. 

D’autres stands encore retenaient l’attention, comme « la cigale », proposant des prêts à de jeunes entrepreneurs;   la MIEL, monnaie locale assez développée dans cette ville, un  atelier de réparation de vélos; un atelier de bricolage pour fabriquer des pièges à frelons asiatiques, des nichoirs, des hôtels à insectes, un stand « zéro déchet », des artisans du bâtiment travaillant avec des matériaux écologiques tels que le liège. Tout cela nous permet d’envisager l’avenir avec sérénité. Enthousiasme et engagement pour la transition écologique et énergétique, nous aimerions voir ces initiatives se développer partout.

 

 

POURQUOI CE SILENCE?

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 15 h 21 min

water-933018__340

En cet été sec et chaud, PSE est préoccupé par la qualité des eaux de la Laurence.

L’eau rejetée par la station d’épuration est certes conforme à la réglementation mais elle contient encore des éléments polluants. L’oxygène contenu dans l’eau de la Laurence poursuit l’épuration de cette eau. Mais ceci ne fonctionne qu’à la condition que le débit de la rivière soit suffisant pour apporter cet oxygène.

C’est pourquoi la Préfecture a demandé qu’en période d’étiage, la moitié du débit sortant de la station d’épuration soit stockée dans un bassin de retenue jusqu’à ce que le débit de la Laurence retrouve un volume suffisant, en octobre.

Ce bassin de retenue devrait être opérationnel depuis plus de deux ans. La Mairie a décidé de construire une zone libellule coûteuse alors qu’une simple zone de stockage aurait suffi. Les démarches administratives nécessaires à cet aménagement viennent juste de se terminer (révision du PLU, autorisation de défrichement) alors que le marché de construction passé avec la Lyonnaise date de juin 2014 ????  Il faut donc passer l’été 2018 sans bénéficier de cet aménagement comme en 2016 et 2017.

La Préfecture a demandé à la Mairie de mettre en place des dispositions provisoires qui permettent la protection des eaux de la Laurence pendant cette période critique. Dès février, nous avons interrogé la mairie à ce sujet. Mme Deligny nous a répondu: « La mairie s’engage, accompagnée de l’exploitant de la station d’épuration, à respecter les termes de l’arrêté d’autorisation de rejet en mettant en place des conditions particulières d’exploitation permettant de tenir cette garantie »  

PSE a demandé à deux reprises, en juin et juillet, au maire et à Mme Deligny que lui soient communiquées les dispositions prises par la commune à ce sujet afin d’en informer les pompignacais. A ce jour, aucune réponse de l’un ni de l’autre.

Pour quelles raisons ne veut on pas nous répondre? 

Que devons nous en conclure?

 

 

REPONSE A UN LECTEUR 28 juin 2018

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 14 h 30 min

Suite à notre article sur l’aménagement du bassin d’étalement, un lecteur de notre blog s’étonne (sur pompignac.net ), de ne pas pouvoir commenter sur le site de PSE. Tout d’abord, nous nous excusons de cela. Il sera facile d’y remédier dans les tout prochains jours. Effectivement, cela correspond à notre désir d’échange avec nos concitoyens. PSE remercie vivement « Coeur Pompignac » pour ses remarques très intéressantes qui ajoutent au débat.

La loi Allur bien pensée pour les grandes agglomérations, s’applique malheureusement à toutes les communes de France. Cela permet à certains maires d’accorder des permis de construire pas toujours pertinents, sur de petits terrains. C’est le cas à Pompignac. Il est évident que nous ne sommes pas le village gaulois d’Astérix, entouré des camps romains… Notre commune est soumise à une énorme pression foncière qui impacte toute la couronne bordelaise.  C’est pourquoi il est urgent de vraiment réfléchir au devenir proche de notre commune.

PSE pense qu’une municipalité responsable doit établir un schéma global d’écoulement et de recueil des eaux pluviales à l’échelle de la commune.    CHANGEMENT CLIMATIQUE   Ce n’est pas le cas actuellement, quand les travaux sont faits au coup par coup, en fonction de l’urbanisation, sans aucun plan d’ensemble. Ce schéma doit aller de pair avec une  révision sérieuse du PLU. PSE souhaite que les candidats aux prochaines élections soient conscients de ce problème et travaillent sérieusement sur le sujet. Mais une urbanisation pensée et réfléchie avec les citoyens peut devenir un beau sujet de campagne électorale!

Pour nous joindre: pse.33@orange.fr

 

 

L’AMAP FETE SES 10 ans 26 juin 2018

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 12 h 11 min

 

 

L’AMAP de Pompignac joliment appelée « Le Pompin’ambour » vient de fêter ses 10 ANS.  En octobre 2008, elle a été accueillie par Martine et Francis Massé, à château Queyssard. En 2014, l’AMAP est hébergée par Françoise Juge, au domaine du Plessis. Pour des raisons de parking, les amapiens ont quitté la campagne du chemin St Paul pour s’installer à Cadouin. Après 3 ans de démarches auprès de la mairie de Pompignac, une salle est prêtée à l’Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne.

Un collège (groupement de 13 bénévoles) assure le bon fonctionnement de cette AMAP. Les producteurs de légumes, Aurore Sournac et son mari Philippe, ont été rejoints par des producteurs (locaux ou très proches) de poulet, poisson, fromage de brebis, fromage de chèvre, œufs, miel, brugnons, pommes, agneau, noix… L’association étend ses propositions avec toujours beaucoup de succès.

Ce dimanche, le temps magnifique a permis de profiter de cette belle journée. L’équipe organisatrice, dirigée par Gérard Sébie, nous a surpris par la variété des stands, et des conférences. Les stands proposaient des produits variés, bio et de grande qualité. Les conférences ont retenu un public très concerné par les questionnements de notre époque: la bio dynamie, la bio diversité, la « MIEL » ( monnaie locale) partie prenante de la transition énergétique, et le changement climatique. Le repas a réuni jusqu’à 150 personnes abritées du soleil par des barnums. L’après midi, une projection du documentaire d’ ARTE: « l’air que nous respirons » a retenu une assistance nombreuse. 

Vraiment, toutes nos félicitations aux organisateurs de cette journée, et aux bénévoles qui tout au long de la manifestation nous ont offert leurs services et leurs sourires.

Pour joindre les responsables de l’AMAP :   amap.pompignac.com

La présidente de PSE a été contactée par un membre de l’AMAP, demandant sans expliquer ses raisons, que l’on corrige l’article. Pour se donner le temps de la réflexion, PSE a pris une mesure conservatoire en retirant l’article. Considérant qu’ile ne présentait aucun caractère diffamatoire ou insultant,  il a été décidé de maintenir la publication de l’ article. PSE est une association indépendante et ne peut accepter d’obéir à des  censures portant atteinte à sa liberté d’expression. Tout lecteur de notre blog a la possibilité de faire des commentaires ou de nous contacter à notre adresse:    pse.33@orange.fr

 

 

CONSEIL MUNICIPAL 21 juin 2018

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 11 h 49 min

Ce mardi 19 juin 2018, un conseil municipal s’est tenu dont l’ordre du jour comportait 9 points.  L’approbation du compte rendu du précédent conseil municipal n’était pas à l’ordre du jour… N. Papet relève des erreurs dans l’article du « Mensuel  » à ce sujet.

1- Révision allégée du PLU  

Le maire explique longuement ce qu’est une révision allégée. F. Massé demande où sera la surface compensée par le déboisement de la Zone Libellule? Le maire, après des échanges vifs, tranche: « la compensation n’est pas obligatoire! » (Nous craignons qu’en effet, la surface déboisée ne soit pas compensée ailleurs à Pompignac! De plus, dans le dossier consulté par PSE, une lettre de la DDTM porte un jugement très mitigé sur cette révision partielle du PLU Il suffit d’aller sur le site de la mairie pour le vérifier)

Mme Deligny informe  ses collègues que la DDTM impose le recul d’une bande de 10 m  sur les berges de la Laurence, qu’on ne peut toucher. (Quelle bonne nouvelle!)  

M. Gibelin regrette qu’il n’y ait pas eu de réunion publique pour expliquer le choix fait par la mairie d’aménager une zone libellule plutôt qu’un aménagement moins ambitieux. ( PSE a déjà dénoncé ce choix, très coûteux) Le maire affirme que tout a été expliqué dans le « Mensuel »… (visiblement, le maire n’aime plus les réunions publiques. Fut un temps où nous étions invités tous les 6 mois pour entendre la bonne parole…)  Approbation à la majorité par le conseil municipal, 5 abstentions de l’opposition.

2- Autorisation de défrichement. La surface à défricher est de 2,1 hectares. Mme Deligny envisage le défrichement après la période de nidification. ( quel dispositif est mis en place pendant la période d’étiage, pour le traitement des eaux? PSE a écrit à Mme Deligny et au Maire à ce sujet, pas de réponse!)  Approbation à la majorité, 5 abstentions de l’opposition.

3- Demande de subvention pour la voirie. Il s’agirait d’une somme de 6737 euros. (Pompignac ne semble pas disposer de cette somme pour améliorer sa voirie. De quelle partie du réseau de routes de Pompignac s’agit il ? A ce sujet, nous ne savons toujours pas si la déviation est classée voie communale…)  Approbation à l’unanimité

4- Éclairage public. Il s’agit de revoir l’éclairage de la place de l’Entre deux Mers mis à mal par les travaux. (Espérons que nous n’hériterons pas d’une illumination nocturne digne de Versailles comme à Cadouin ou au village automnal…) Approbation à l’unanimité

5-  Protection des données. C’est une directive européenne. La secrétaire générale, Mme Baffalio sera un agent référent. Approbation à l’unanimité

6-  Défense contre les incendies. Approbation à l’unanimité

7-  Vente d’une parcelle à Lannegrand (reportée à un prochain conseil municipal, car la DIE n’a pas encore donné son avis)

8-  Reversement de la recette des Foulées Pompignacaises à l’ARSEP.  Approbation à l’unanimité  

8- Servitude de passage dans la zone du Clouet. Le passage pour aller au château du Clouet traversait en ligne droite à travers les parcelles désormais construites. Par commodité, le chemin sera désormais à angle droit depuis la RN 89. Approbation à l’unanimité  

Suivent des question orales(C’est nouveau, que se passe t il? )   M. Gibelin mentionne une lettre que le Maire, Mme Deligny, M. Rbib et lui,  ont reçue provenant de trois pompignacais. Le contenu n’a pas été révélé. Ces trois conseillers municipaux et le maire font partie d’une commission travaillant sur l’assainissement de Pompignac. Le maire rassure ses conseillers municipaux, il a répondu à ces citoyens et tout est expliqué…  (Affaire à suivre? )

M. Gibelin soulève le problème de la dangerosité de la voie nouvelle( il est temps! PSE a soulevé ce problème depuis des mois!) l’emplacement des arrêts du car scolaire sont mal situés. Mme Deligny le rassure: après les travaux du centre commercial, les arrêts seront déplacés.

Les conseillers d’opposition soulignent que dans le « Mensuel »,une erreur a été imprimée: le budget n’a pas été voté à l’unanimité comme c’est écrit, il y a eu des oppositions. M. Ravail, secrétaire de séance ce jour là, n’a pas pu donner de précisions. Ce sera rectifié. (Nous y étions, il y a eu effectivement des votes contre)

Un point important est ensuite abordé: la pose de l’antenne dans le clocher de l’église, et le déploiement des compteurs Linky. PSE a écrit aux conseillers municipaux pour protester contre le fait qu’il n’ y ait pas eu de réunion publique, et surtout pas de débat en conseil municipal. Le maire ne répond pas à ce problème, il s’insurge uniquement de ne pas avoir reçu cette lettre comme les autres conseillers municipaux! Tout en ajoutant que cette question aurait dû lui être posée 48H avant….

(Cependant, PSE lui a écrit personnellement à ce sujet, mais il n’a jamais répondu… C’est donc en désespoir de cause que PSE a écrit aux conseillers municipaux. Il semble que ces dossiers ne préoccupent aucun conseiller municipal: ils ont tous accepté que ce soit remis aux calendes grecques! Visiblement, la démocratie et la santé des pompignacais ne sont pas très importants pour nos élus!)

Cette nouveauté d’une lecture de questions orales est une très bonne chose. Nous espérons que le maire acceptera d’examiner les dossiers qui fâchent et surtout d’en discuter….

 

 

 

CONSEQUENCES D’ UNE URBANISATION INTENSE 15 juin 2018

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 15 h 41 min

Le maire et son conseil municipal ont engagé depuis maintenant 10 ans, la métamorphose de Pompignac en une petite ville.

Tout cela implique des transformations du paysage, des espaces verts, des lieux de promenade. La construction sans retenue  de maisons dans tous les espaces libres entraîne des conséquences qui ne semblent pas prévues par nos élus. Les jardins sont réduits à leur simple expression, les murs ont remplacé les haies vives; la conséquence directe en est l’écoulement des eaux le long des routes.

travaux

Il est donc nécessaire d’aménager des bassins de rétention pour permettre aux eaux pluviales dans un premier temps d’être collectées dans ces bassins  avant de se déverser dans la Laurence ou la Capéranie. La mairie veut ainsi empêcher les habitations de la route de la Poste d’être inondées. En effet, les terrains de ce quartier ont toujours été inondables…

Le long de la coulée verte, un chantier important a commencé, pour permettre de collecter les eaux pluviales. Cela semble donc une bonne solution pour pallier les inconvénients de l’urbanisation accélérée de Pompignac. Cependant, plusieurs points nous préoccupent:

Tout d’abord le paysage, profondément modifié:  les tonnes de terre ont été déplacées, le parcours santé borde ce bassin de rétention d’eau, des grillages devront être installés pour en  sécuriser les abords.

Puis le manque d’information auprès des riverains la mairie semble t il, n’a pas pris la précaution de prévenir ses administrés. Pourquoi?  

Ensuite, le risque sanitaire : les moustiques occuperont l’espace devenu humide. Verrons nous arriver les redoutables moustiques tigres ?  Il faudra que les grenouilles viennent s’y installer pour réguler cette population.

Enfin, le côté légal: à notre connaissance, aucun arrêté préfectoral (nécessaire pour de tels travaux) au titre de la Loi sur l’Eau n’a été émis à ce sujet. Nos demandes à la mairie sont restées sans réponse. Si un document en ce sens existe et nous est communiqué, nous aurons grand plaisir à le diffuser.

  

 

 

12345...12
 
 

Mbway bordeaux |
FCPE Astrolabe |
Badstcyr |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Forezenergiescitoyennes
| Amicale Laïque Pordic
| Amicale Laïque de Janzé