Pompignac sauvegarde environnement

Préservons Pompignac

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2016

QUELQUES PRECISIONS 25 novembre 2016

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 13 h 54 min

Notre blog est de plus en plus consulté. La preuve: un de nos fidèles lecteurs, que nous remercions, nous a fait remarquer quelques petites erreurs dans notre texte. Nous apportons bien volontiers les corrections suggérées, qui ne changent en rien notre  analyse du conseil municipal.

L’achat du terrain de 800 m2 se monterait à 90 000 euros et non 93 000.

Pour le domaine de Saquey, il aurait coûté 218 000 euros. (tout de même!)

Enfin, pour ce qui concerne la mutualisation d’achats de matériel pour une gestion plus écologique des espaces verts, il s’agit d’un projet de mutualisation entre communes volontaires et non d’une initiative de la CDC.

Nous rappelons que travailler sur un compte rendu  de conseil municipal est d’autant plus difficile que les sujets sont variés et que nous ne disposons que des renseignements glanés pendant les échanges entre élus… Nous sommes donc contents de recevoir des informations pouvant consolider nos analyses.

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2016

CONSEIL MUNICIPAL 21 NOVEMBRE 2016 24 novembre 2016

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 12 h 22 min

Un conseil municipal s’est réuni lundi 21 novembre. Quelques conseillers de la majorité étaient absents mais avaient donné procuration à leurs collègues.

♦ Le Procès Verbal de la séance de  juillet 2016 a été approuvé.

 A noter que le PV de décembre 2015 n’est toujours pas approuvé par le Conseil Municipal. A la question posée par l’opposition, le maire répond que cela demande beaucoup de travail et que ce sera à l’ordre du jour du prochain CM qui se réunira en décembre 2016. (PSE s’étonne de ce retard car l’un des points essentiels de ce Conseil portait sur les trois révisions simplifiées du PLU, concernant en particulier la phase 2 de l’extension de la station d’épuration. Les terrains ne sont donc pas près d’être acquis. PSE le regrette; voir à ce sujet sur le blog, nos articles récents sur le PLU et la station d’épuration.)

Questions financières

PSE constate que le dérapage financier continue: des emprunts, des achats, des reventes…

La rénovation du domaine de Cadouin connaît des difficultés nécessitant un nouvel emprunt de 294 000 euros, le coût des travaux atteint maintenant 669 000 euros ( PSE regrette que le coût ait été si mal évalué. Comme d’habitude, le maire explique que cela n’aura pas d’incidence sur les finances, car des ventes de biens communaux sont prévues à court terme.C’est le discours bien connu depuis plus de 3 ans maintenant. PSE n’y croit plus)

Le maire prévoit d’acheter avec un emprunt de 130 000 euros, un local du pôle médical, afin d’aider une kinésithérapeute à s’installer à Pompignac. Le loyer versé couvrirait les annuités de remboursement. « Cela ne  coûte rien » a déclaré le maire.( PSE pense que ce n’est pas à l’argent public de compenser les difficultés d’un investisseur privé. Et si cette personne se désiste?)

Le maire a acquis un terrain de 800 m2 , au prix de 93 000 euros, pour « éviter un partage en 2 lots impliquant la construction de 2 maisons. La proximité crée des problèmes de voisinage… »  dit il. (PSE s’étonne : partout à Pompignac, des maisons fleurissent sur des petits terrains… même dans des lotissements comme aux Prés de l’église, sans parler des bâtiments de Citon!)  Ce terrain serait revendu 130 000 euros. 

La propriété de la  maison de Saquey, en centre ville, a été achetée 118 000 euros et serait revendue 350 000 euros après avoir été lotie.

L’opposition fait remarquer: « on est dans la position du marchand de biens… »

Le maire répond: « mais non, l’opération est indolore.

L’opposition: « A t on besoin de se mettre dans cette situation? Ce n’est pas la vocation d’une commune de faire de telles opérations. Pourquoi ne pas d’abord vendre, puis ensuite emprunter si besoin?

Le maire: « ça fonctionne comme ça »

PSE  partage l’opinion de l’opposition et pense que de telles  opérations représentent des risques financiers pour la commune en cas de difficultés de revente.

Le maire indique que quelques terrains de Lannegrand sont encore disponibles. ( PSE rappelle qu’il y a 3 ans, il affirmait que tout était vendu… ce qui prouve bien que la revente de terrains communaux est aléatoire)

Le centre commercial a pris du retard car le promoteur a jugé la taxe d’aménagement trop élevée. Le maire assure qu’une autre société est intéressée (doit on le croire? Espérons que la mairie de Pompignac ne promettra pas le secours de l’argent public en cas de difficultés de vente rencontrées par le promoteur)  )

La CDC pour la gestion différenciée des espaces verts de manière plus respectueuse de l’environnement, se propose d’acquérir du matériel adapté sous forme mutualisée. Le maire indique que la commune de Pompignac ne se joindra pas à cette initiative. Depuis 8 mois, les produits phytosanitaires sont supprimés à Pompignac. ( PSE se félicite de ce respect du milieu naturel, mais regrette ce refus de mutualisation qui conduira à un coût plus élevé pour les contribuables pompignacais )

Nous serons présents au prochain conseil municipal prévu en décembre.

 

 

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2016

ALERTE DE L’ONU 14 novembre 2016

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 13 h 28 min

abeille photo

L’ONU lance une alerte au sujet des abeilles.  En effet, nous allons à la catastrophe. Le nombre des abeilles a chuté de 30%.

Chaque année, des ruches sont désertées, les abeilles meurent. Les causes sont diverses, le frelon asiatique fait énormément de mal, mais il est reconnu que l’homme est le principal prédateur des abeilles, en usant et abusant de pesticides. 

Il n’est pas nécessaire de redire quel rôle essentiel les abeilles jouent dans notre vie…  Pollinisation, diversité de la faune… Nous avons connu un monde où les abeilles nous apportaient leurs bienfaits, qu’en sera t il de nos enfants et petits enfants? Connaîtront ils ce monde de la bio diversité dans lequel nous avons grandi et évolué, mais que nous avons maltraité?

Nous souhaitons que nos élus, dans toutes les communes de France, sentent l’importance d’organiser la survie des abeilles. Si ils prennent en main la gestion de notre espace vital, rien n’est perdu. Quelles solutions? Elles sont multiples: arrêt de l’emploi de pesticides sur les terres communales, fauchage raisonnable des espaces naturels et des bords de routes, plantation de massifs de fleurs mellifères… Puissions nous être entendus.

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2016

A PROPOS DU PLU… 2 novembre 2016

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 17 h 06 min

Nous avons reçu une réponse à notre dernier article. Nous la soumettons à votre réflexion:  

                                         « LA REVISION DU PLU EST ELLE EN PANNE?

Ayant consulté le blog de l’Association Pompignac Sauvegarde Environnement, j’y ai trouvé un court article sous ce titre. Son auteur s’inquiète de la lenteur de l’avancement de la procédure de révision et des réponses évasives formulées par les services municipaux. Ce retard m’interroge également. 

Rappelons les faits : 

Le 30 juin 2015, le Tribunal Administratif a annulé la délibération de juillet 2014 approuvant le PLU que l’on propose de réviser aujourd’hui. A ce jour, aucune nouvelle délibération du Conseil Municipal n’a approuvé un nouveau PLU tenant compte des remarques faites par le Tribunal Administratif.

Si trois projets de révision du PLU ont bien été adoptés par le Conseil Municipal en décembre 2015, ils portent sur des points autres que ceux censurés par le Tribunal Administratif.

Le procès-verbal de cette réunion due décembre 2015 n’a toujours pas été soumis à l’examen du dit Conseil, alors que ceux de réunions postérieures (mars et avril 2016) l’ont été.

En somme, on entreprend de réviser un PLU censuré par le Juge, dont l’existence légale est questionnable et dont les projets de révision n’ont pas suivi l’intégralité de la procédure normale. Faut-il s’étonner si des difficultés sont rencontrées avec les Services de l’Etat invités à donner leur avis préalablement à l’enquête publique?

Tant d’ ‘erreurs’ interrogent. Et si de bonnes raisons existaient pour ne pas se presser? En effet, l’un des trois projets de révision conditionne l’acquisition du terrain destiné à accueillir la future zone libellule, deuxième étage de la nouvelle station d’épuration,  indispensable à la protection de la qualité des eaux de la Laurence.

Le marché de sa construction a été signé début 2014. Son coût définitif est encore aujourd’hui mal cerné car des études complémentaires sont nécessaires avant tout démarrage des travaux. De plus, l’exploitant (SLEE) va certainement demander une augmentation de sa rémunération pour tenir compte de cet équipement nouveau et original non prévu dans son contrat d’exploitation actuel. Dans ces conditions, la promesse électorale de non augmentation du prix de l’eau pourra t elle être tenue?

Ainsi ne vaut il pas mieux retarder les mauvaises nouvelles au détriment toutefois de la protection du milieu naturel?

Aux dernières informations, l’enquête publique démarrerait d’ici la fin de l’année 2016. A voir! »

Alain Roux 31 octobre 2016

 

 

 

 
 

Mbway bordeaux |
FCPE Astrolabe |
Badstcyr |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Forezenergiescitoyennes
| Amicale Laïque Pordic
| Amicale Laïque de Janzé