Pompignac sauvegarde environnement

Préservons Pompignac

 

DEVIATION: ETUDE D’UN CD ENVOYE PAR LE MAIRE 16 juin 2017

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 14 h 48 min

Depuis plusieurs mois, préoccupés de l’aménagement du centre bourg, nous avons contacté les services de l’Etat, le Département, le Préfet et bien sûr la mairie de Pompignac pour savoir si les études d’impact ont été faites  se rapportant à la construction des immeubles de Citon, et plus récemment, à cette déviation qui nous paraît absurde. Les réponses reçues des services de l’Etat sont à peu près les mêmes: le maire estime que les études d’impact ne sont pas nécessaires, donc …  

Voyant les travaux qui commençaient, nous avons une fois de plus demandé ces documents à la mairie. (Les détails de ces échanges avec le maire sont dans l’article intitulé :  «   A propos de la déviation »). Très aimablement, le maire nous a adressé un  CD comportant les documents qu’il estimait répondre à nos demandes. Nous avons demandé à Alain Roux de travailler sur ces documents. Après les avoir commentés lors de notre Assemblée Générale, il nous a adressé ce qui suit:

Par l’intermédiaire d’un CD envoyé par la Mairie, PSE a reçu de la Mairie onze documents relatifs à la déviation de la RD 241 dans la traversée du bourg de Pompignac. Leurs dates d’élaboration s’étalent de juillet 2007 à 2016.

Quatre d’entre eux sont issus de la préparation de la Convention d’Aménagement de Bourg (CAB), étude réalisée par un bureau d’études et financée par le Conseil Général de la Gironde dans le but de définir un projet global d’aménagement. A noter que que les trois premiers sont antérieurs à 2008, (date de la première élection du maire actuel), et que le dernier date de juin 2011. Il est regrettable que la Convention d’Aménagement finalement signée en 2014, n’ait pas été jointe aux documents adressés à PSE. Pourquoi cette omission?

Viennent ensuite dans l’ordre chronologique:

Le rapport de présentation du PLU qui date de juin 2012: c’est la première fois que le  projet de déviation de la RD241, est porté de manière officielle à la connaissance des pompignacais. Ils ont en effet pu le découvrir en consultant les documents soumis à l’enquête publique.

Puis on trouve l’avis du Conseil Général sur le projet de déviation qui date de juin 2013. Il est purement technique et précise clairement qu’une demande formelle devra être présentée à son Président pour que la nouvelle voie soit considérée comme  » départementale ». Cela a t il été fait? Le transfert est il certain?

Deux études géotechniques et un plan topographique sont joints: ils n’appellent aucun commentaire particulier en raison de leur caractère purement technique.

Enfin, trois plans de projets de déviation figurent dans le CD: ils font apparaître que les études citées plus haut et réalisées lors de la préparation de la CAB prévoyaient un passage par la Plaine de Citon, solution impossible aujourd’hui en raison de la construction de logements.

Quelles conclusions tirer de l’analyse des documents transmis à PSE?

1. Aucune étude d’impact au sens du code de l’urbanisme n’a été réalisée.

2. Aucune concertation avec les pompignacais au sens du code de l’urbanisme n’a été conduite. Une occasion de participation des citoyens à la décision publique a été gâchée.

3. Les réflexions ont été menées de manière souterraine et jamais l’analyse comparée de différents scénarios n’a été envisagée.

Alain Roux 7 juin 2017

NOS REMARQUES:

Comme nous le supposions bien, AUCUNE ETUDE D’IMPACT N’A ETE FAITE!!

Une étude d’impact induirait une indemnisation aux riverains lésés…

Le premier projet de déviation passe par Citon (2011) mais les problèmes financiers de Pompignac écartent cette solution: il fallait vendre cet espace à Kaufman et Broad pour récupérer de l’argent. Ont donc suivi plusieurs plans de déviation. Nous avons eu droit lors de réunions publiques, à cette série de plans, sans que jamais ne soit demandé notre avis à ce sujet.

La largeur de la voie nouvelle est prévue pour 2500 véhicules /jour. Pourquoi, alors que c’est l’importance du trafic à 4500 véhicules/jour qui pose problème? A moins que le maire n’ait décidé de faire un sens unique comme nous le proposons!

Si nous demandons les documents de la Convention d’Aménagement du Bourg, les obtiendrons nous?

 

 

 

 

TONTE OU DESTRUCTION? 11 juin 2017

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 18 h 14 min

Chaque année, aux beaux jours, sur les chemins et les  espaces naturels communaux, la coutume est de couper l’herbe des bas-côtés. Pour « faire propre » sûrement? Est ce indispensable?

Cette coutume est souvent remise en cause par des municipalités soucieuses de la  préservation des espèces. Cela concerne les plantes des fossés et bas-côtés et les  insectes très utiles pour la bio diversité.

PSE fleurs des champs

Nous aimerions tant que ce soit le cas chez nous! La patience est la qualité principale des jardiniers, pas de ceux qui passent la tondeuse, apparemment… Route de la poste, les engins ont sévi, la tonte a été faite trop près  du sol, emportant l’herbe, les pousses de fleurs et les petites bêtes! Dans quel but? Pourtant, nous savons qu’il est possible de tondre sans détruire le milieu naturel! Alors, un petit effort, respectons notre milieu naturel.

Je dois rectifier un peu mon article: Le Mensuel (qui à ce jour n’est pas dans les boîtes à lettres) a paru trop tard pour que nous ayons l’information que la commune de Pompignac ‘respecte’ la tonte raisonnée… Dont acte: un bon point. Mais au risque de me faire taper sur les doigts, je persiste: les bas-côtés de la route de la Poste sont massacrés à la tondeuse.

 

 

 
 

Mbway bordeaux |
FCPE Astrolabe |
Badstcyr |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Forezenergiescitoyennes
| Amicale Laïque Pordic
| Amicale Laïque de Janzé