Préoccupés par l’état stationnaire du dossier zone libellule, nous avons adressé un courriel à Monsieur le Maire de Pompignac. libellule 1

Nous y faisions remarquer qu’un arrêté de la préfecture, en septembre 2015, précisait  « La zone de rejet végétalisé sera réalisée à partir du second trimestre 2017 et terminée  avant l’été 2017″.      
        
Notre message demandait donc si la préfecture avait accordé un nouveau délai, ce qui nous paraît souhaitable du point de vue légal.

Nous avons reçu une réponse de Monsieur le Maire, ce dont nous le remercions sincèrement,  que nous commenterons au fur et à mesure:

LE MAIRE:  – Les rejets de la station d’épuration sont bien moins impactant(s) sur le milieu naturel que ceux de l’ancienne station, obsolète, qui ne traitait pas les métaux lourds, et dont les processus de traitement des boues étaient nettement moins performants que ceux de la station actuelle.

     PSE :Nous ne parlions pas de l’ancienne station d’épuration, mais de la nouvelle, mise en service en      octobre 2016, qui rejette des eaux adaptées à un niveau de débit élevé de la Laurence, qui n’est pas atteint entre juin et octobre. 

LE MAIRE:  – Ainsi, depuis octobre 2016, date de mise en circulation de la nouvelle station, le milieu naturel est bien mieux préservé qu’auparavant comme en témoignent d’ailleurs les contrôles faits soit par le SATESE, soit par la DDTM.

  PSE : Nous maintenons: les eaux rejetées pendant l’étiage n’ont pas la qualité nécessaire à un rejet direct non polluant dans la Laurence.

 LE MAIRE:  – Aussi, il est quelque peu déplacé d’affirmer « Les rejets actuels de la   nouvelle station d’épuration auront un impact négatif sur la qualité des eaux de la Laurence ». Cette allégation est fausse et relève d’une démarche trop souvent suivie par votre association de critique et de dénigrement, sans aucun fondement. Vous auriez dû, bien au contraire, nous féliciter d’avoir pu mener à bien ce grand chantier de renouvellement de notre station d’épuration, ce que les équipes municipales précédentes avaient amplement négligé de faire, accablant le milieu naturel d’une charge de pollution qui semblait ne gêner personne à l’époque, ni vous, ni les conseillers municipaux en place. Pourtant, l’annonce de la construction de la nouvelle station d’épuration avait été faite par la précédente équipe, réitérée dans le ¨PLU même, projet jamais réalisé cependant.

     PSE : L’urgence d’apporter une solution à la station d’épuration insuffisante figurait déjà au programme des deux listes en lice en 2008. Il aura fallu plus de 8 ans pour que la première étape de la STEP soir réalisée, et plus de 10 ans pour son achèvement complet. L’équipe de la première mandature du maire actuel (2008-2014), n’a donc pas fait mieux que les précédentes.

LE MAIRE: – Il a fallu que la population de ce village change léquipe municipale pour qu’enfin les équipements attendus depuis des décennies se réalisent, nouvelle école, nouveau restaurant scolaire, nouvelle station d’épuration, voie nouvelle du centre bourg, pôle médical, logements, commerces, village artisanal pour accueillir des entreprises…

     PSE : Nous rappelons seulement que ces réalisations ont été faites en dépit des promesses électorales….

LE MAIRE: – Pour ce qui relève de la Zone Humide, dite Zone Libellule, c’est un plus, qui n’était pas obligatoire, et que nous avons proposé à la Préfecture et au Département au moment des études faites pour réaliser la nouvelle station,     libellule 3  dans un but purement écologique et dans une démarche que nous voulions exemplaire, plaçant notre commune dans les communes de pointe au niveau du respect de l’environnement. 

     PSE : Rappelons que le stockage est obligatoire, non la zone paysagée. Nous avons déjà expliqué précédemment, que pendant la période d’étiage 2017, les rejets dans la Laurence seront nuisibles au milieu naturel.

LE MAIRE: – Cette zone humide permettra de traiter les polluants invisibles, comme la caféine, les œstrogènes, les antibiotiques, etc, ce que ne traite aucune station de la Gironde (sauf celle de Mios où se trouve une zone libellule) . Nous serons donc pionniers en la matière et soutenus dans cette démarche par les autorités de tutelle. 

     PSE : Nous sommes très satisfaits que cette station d’épuration une fois terminée soit un modèle d’efficacité pour la préservation du milieu naturel. Mais  combien de temps faudra t il encore attendre?

LE MAIRE : – De ce fait, les retards pris dans la mise en place de cette zone n’ont pas de conséquence eu égard aux niveaux de traitement exigés, dans la mesure où la qualité du milieu naturel est préservée selon les normes admises. C’est amplement le cas au sortir de notre station d’épuration. La zone libellule apportera un plus, qui n’est absolument pas exigé par les normes de rejet actuelles.

PSE : Non, la qualité du milieu naturel n’est pas préservée au sortir de la station d’épuration. Le traitement des eaux polluées réalisé par une station d’épuration n’est jamais complet: l’eau rejetée n’est pas potable. La rivière qui reçoit les eaux rejetées continue son épuration par deux phénomènes physico-chimiques: l’oxygénation et la dilution. L’efficacité dépend du niveau d’eau de la rivière. Le débit de la Laurence est trop faible pendant l’été. Pour obtenir une efficacité maximale, la station d’épuration aurait dû pouvoir pousser plus à fond le traitement des eaux polluées, ce qui aurait entraîné un coût d’investissement et de fonctionnement bien supérieur.

LE MAIRE: – De ce fait, l’ Etat nous a accordé les délais que nous demandions, comme en témoigne le document que je vous joins.    

PSE: Nous avons reçu un message de la préfecture, nous informant qu’un délai supplémentaire a été accordé jusqu’en mai 2018 pour l’achèvement des travaux.  Nous sommes assurés d’autre part, que « la mairie s’est  engagée pour la période de juin à octobre, à respecter les obligations de maintien de la qualité de la Laurence en mettant en place des traitements transitoires poussés qui permettront d’atteindre les normes de rejet » Ils s’agit donc bien d’une obligation qui n’est pas remplie actuellement. Dont acte…

Conclusion: La révision du PLU est urgente! L’achèvement des procédures  administratives,  la consultation des  personnes publiques associées, l’enquête publique, l’approbation par le conseil municipal, l’ achat des terrains, la réalisation des travaux, tout cela ne va t il pas retarder encore la mise en place de cette zone libellule? La date fixée au 1er mai 2018 peut être mise en doute. La période de nidification va encore obérer le calendrier prévu….

Notre association est effectivement exigeante et n’est absolument pas dans le dénigrement. Nous voulons que la qualité de vie à Pompignac soit le mieux possible préservée. 

  • ENFIN!

    Notre association a gagné son procès contre la mairie, pour l’arrêté anti démocratiq…
  • AMENAGEMENT DU CENTRE BOURG

             Dans le « Mensuel » de juillet août 2019, le maire annonçai…
  • ZERO DECHET (S)

    La semaine du 18 au 24 novembre a été déclarée « semaine zéro déchet &raqu…
Charger d'autres articles liés
  • ENFIN!

    Notre association a gagné son procès contre la mairie, pour l’arrêté anti démocratiq…
  • AMENAGEMENT DU CENTRE BOURG

             Dans le « Mensuel » de juillet août 2019, le maire annonçai…
  • ZERO DECHET (S)

    La semaine du 18 au 24 novembre a été déclarée « semaine zéro déchet &raqu…
Charger d'autres écrits par pompignacsauvenvi
  • ENFIN!

    Notre association a gagné son procès contre la mairie, pour l’arrêté anti démocratiq…
  • ZERO DECHET (S)

    La semaine du 18 au 24 novembre a été déclarée « semaine zéro déchet &raqu…
  • UN AVENIR PLUS CITADIN POUR POMPIGNAC

    Les élections municipales se profilent. Dans 5 mois, nous serons sollicités pour déposer n…
Charger d'autres écrits dans Non classé
Les commentaires sont fermés.