Pompignac sauvegarde environnement

Préservons Pompignac

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2017

TOIT VEGETALISE 20 octobre 2017

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 12 h 30 min

La nouvelle école maternelle est pourvue d’un toit plat. Cela entraîne des fuites, paraît il, car la technique des toits végétalisés est très particulière. Pour notre école maternelle, cela évite de voir de haut un toit en béton disgracieux. En effet, où que  se trouve l’observateur, il surplombe la construction. Donc, esthétiquement, le toit végétalisé gomme la laideur de la surface bétonnée.

On nous a affirmé que ce toit serait végétalisé, cela a été fait, mais pourrait-on mieux faire? Certainement. Pour le moment, il ressemble à une piste d’atterrissage pour le traineau du Père Noël…

A propos de Père Noël, la Scandinavie, lieu de vie de ce personnage plein de bonté, a adopté depuis très longtemps ces toits végétalisés.   Cela ressemble parfois à des jardins en terrasse, et c’est bien joli, et surtout très  utile. Ils assurent une protection contre le froid, contre les infiltrations de pluie et contre le bruit.

ToitvégétaliséMême si nos climats ne connaissent pas d’hivers rigoureux,  l’idée d’un toit en terrasse nous semble une bonne idée. Alors pourquoi ne pas imiter ces aménagements qui ressemblent à des coiffures ébouriffées, et qui ne manquent pas de charme… Nous croyons peut être au Père Noël?

 

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2017

ZONE LIBELLULE : TOUJOURS RIEN 11 octobre 2017

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 16 h 30 min

Le premier étage de la nouvelle station d’épuration fonctionne maintenant depuis un an. Les eaux rejetées dans le milieu naturel après traitement sont d’une qualité acceptable, si le débit de la rivière est suffisant. Ce n’est pas le cas durant l’été, pendant environ 4 mois. 

Pour cette raison, la préfecture a imposé à Pompignac d’aménager une zone de stockage des eaux traitées pour diminuer le flux rejeté dans la Laurence. Ceci explique la réalisation d’une zone dite ‘libellule’ pour stocker les eaux.  
Cependant, nous nous posons beaucoup de questions au sujet de cette zone d’épandage, deuxième étage de la station d’épuration.
1) Alors que les marchés de travaux ont été signés en février 2014, pourquoi n’ont ils pas commencé?
2) La procédure de révision du PLU délimitait très précisément la parcelle concernée, qui est actuellement répertoriée ‘bois classé’. La révision du PLU devrait permettre de déclasser cette parcelle qui pourrait ainsi être acquise par la commune pour y aménager la deuxième étape de la station d’épuration. L’achat du terrain ne peut se faire sans cette révision.

Il y a maintenant un an, nous avons fait un courriel au maire de Pompignac et à son adjointe chargée du dossier station d’épuration. Le maire nous a expliqué que la révision partielle du PLU était en cours, confirmant cette affirmation lors d’un conseil municipal et dans le « Mensuel », très officiellement. Les travaux auraient dû commencer cet été 2017…

Jusqu’à présent, le maire a bénéficié d’une dérogation de la préfecture, qui décrète cependant que « la mise en place devra être effective avant le 1er mai 2018. » (lettre du 14 avril 2017)

Sachant que la nidification des oiseaux a lieu au printemps, les arbres ne peuvent être abattus qu’à partir de juin.

Le maire demandera t il encore une fois une  dérogation? combien de temps dureront ces remises à plus tard?

Le PLU n’étant pas en révision, la zone ne peut être acquise, les travaux ne pourront être entamés à temps, tout cela demandant au moins 1 an, ce qui nous reporte à… l’été prochain dans le meilleur des cas.

Il est donc douteux que l’échéance 2018 soit satisfaite.

Que se passera t il? En 2018, quel degré de pollution peut atteindre le milieu naturel de la Laurence?

 

 
  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2017

UN CONSEIL MUNICIPAL ETRANGE, ETONNANT, SURPRENANT… 4 octobre 2017

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 13 h 51 min

Le mercredi 27 septembre 2017, s’est tenu un conseil municipal auquel nous assistions comme à l’accoutumée. Le maire et les conseillers municipaux ont salué la venue à Pompignac, de la nouvelle secrétaire générale, Mme Aude Baffalio. Bienvenue à elle.

M. Gérard Sébie, conseiller municipal d’opposition, pose une nouvelle fois la question de savoir où en sont  les comptes rendus des séances du conseil municipal. Le maire le rassure: les PV seront à présent consultables, auxquels seront jointes les discussions ayant eu lieu en séance.

Les points principalement abordés étaient: l’approbation de demandes de subvention au Conseil Départemental pour les travaux de la voie nouvelle. Il s’agit des aménagements de sécurité, des eaux pluviales, des plateaux ralentisseurs….

Ces  demandes furent approuvées à la majorité. Nous avons appris à cette occasion, que les travaux de la voie nouvelle  seraient terminés en juin 2018. La dernière partie étant celle du chemin de Brondeau . Si les travaux sont en pause actuellement, c’est, semble t il, en raison de pourparlers avec un propriétaire... (sans plus de précision!)

PSE s’est rendu à la mairie pour obtenir certains renseignements au sujet des permis de construire. A cette occasion, nous avons rencontré le maire qui nous a informés du fait que les bureaux prévus au-dessus du centre commercial en construction, seraient remplacés par des logements pour handicapés. Le maire  a livré cette information aux conseillers municipaux en précisant que le projet d’installer des bureaux n’avait pas trouvé preneurs.

L’emprunt de 900 000 euros  qui avait été adopté lors d’un conseil municipal précédent, ne sera pas contracté, la vente prévue de terrains ayant été réalisée. Bonne nouvelle pour nos finances.

Pendant les travaux, la circulation sera interrompue sur certains tronçons de la voirie.

Un conseiller municipal s’est enquis de la circulation future devant la mairie. Cette avenue de la mairie sera t elle piétonne? Réponse du maire: « Elle sera semi piétonne ». Réservée aux riverains et à ceux qui auront besoin de se rendre à la mairie et dans les commerces avoisinants, elle sera aménagée de trottoirs, et de places de parking.  Bien. Devons nous comprendre que quelqu’un sera posté pour empêcher les véhicules en « transit » de passer le long de cette voie et vérifier que ces personnes iront bien stationner quelque part?  Ou peut être est ce simplement une manière d’en venir doucement à ce que PSE demande depuis les débuts des travaux: une voie en sens unique devant la mairie et en sens unique devant les écoles… Le maire semble  ne pas trop savoir comment se débrouiller avec cette rue de la mairie.

Une délibération nous a paru intéressante: rejoindre la CDC pour un  groupement de commandes de travaux des voiries communales. Mme Deligny a fait une étude  des prix des marchés de voirie comparant les prix unitaires de chaque tâche pour la CDC et pour Pompignac ( voie nouvelle).  Il en résulte que le prix unitaire est plus intéressant (jusqu’à 10%) dans le cadre d’un groupement avec la CDC. Donc, le maire et les conseillers municipaux approuvent la décision de rejoindre le groupement CDC. Lors d’un conseil municipal précédent, le maire avait affirmé avec énergie, que les prix étaient plus intéressants pour Pompignac quand la commune s’occupait seule de contracter et signer avec les entreprises de voirie, que si elle avait participé au groupement de la CDC… Comprenne qui pourra.

Nom de la voie nouvelle:  Le maire souhaite donner un nom à la voie nouvelle. Il propose: avenue de Guyenne. Les conseillers d’oppositions proposent : avenue de l’Entre deux Mers. C’est cette proposition qui est adoptée. L’appellation de cette voie est donc « avenue ».  Un pas de plus vers un futur centre urbain? Pompignac  n’aura donc plus droit à ‘route de … ‘ comme encore actuellement, mais son avenir densifié est tout tracé: on parle maintenant d’avenue…

Délibération au sujet de l‘acquisition possible d’un terrain jouxtant la mairie.  DSC09660  La parcelle AB15, propriété de la SCI Lauseig Maviel pourrait être acquise par la commune pour une extension éventuelle des locaux de la mairie.

C’est alors que nous assistons à un événement surprenant. Le maire organise un débat !!! Les conseillers municipaux expriment leurs opinions, et la discussion est très intéressante. Les aspects positifs et négatifs sont exposés, très courtoisement, les échanges sont calmes. Est il opportun d’acheter? L’extension des locaux  est elle une priorité quand la bibliothèque, le dojo, sont mal logés; quand des travaux sont nécessaires dans la salle de sport;  quand il faut envisager la construction d’une école élémentaire, etc…

Le maire explique que la construction de l’école élémentaire ne peut être envisagée avant 3 ans… Le montant prévu est de 2 500 000 euros (pour 10 classes) Petit rappel: le coût de la construction de l’école maternelle avait été estimée à 1 600 000 euros par M. Lopez, et s’était montée en vérité à plus de 5 000 000 d’euros! Qu’est ce qui nous attend ?

M. G. Sébie souligne la nécessité de faire une vraie salle de mariages pour des raisons d’espace et de sécurité. Mais on peut aménager les locaux existants ( Cadouin) et vu l’endettement de la commune, cet achat  n’est  pas pertinent.  M. Roiné souligne le fait que cet achat n’est pas inscrit au budget et s’effraie de l’endettement à venir. Il propose de faire préemption. Le maire informe que ce serait plus cher (?) et trop long… Il fait remarquer très justement que les vendeurs peuvent céder le terrain à un promoteur. Un droit de préemption éviterait cela.

La discussion n’amène aucune prise de décision, un vote secret est demandé par F. Massé, que le maire ne retient pas. Si c’est oui, l’achat peut être effectué, si c’est non, le problème peut être remis à plus tard. A l’étonnement de tous, le maire décide  de retirer la délibération… Protestation des conseillers municipaux qui vont jusqu’à parler de déni de démocratie!

PSE avait adressé un courrier à tous les conseillers municipaux portant sur l’utilisation de cet espace, le maintien des arbres centenaires, et quel prix pour nos finances? Ils ont pris bonne note de nos demandes. Merci à eux. Notre point de vue: empêcher la main mise d’un promoteur sur cette parcelle; aménagement possible d’un espace vert convivial et/ ou d’un jardin d’enfant pour les petits de Citon qui se voient privés d’un espace de jeux pourtant promis par Kaufman et Broad et le maire (voir le Mensuel de novembre 2014) et comme cela existe à Tresses et Salleboeuf.

Qu’en sera t il de ce terrain? Le maire va t il remettre une délibération à l’ordre du jour du prochain conseil municipal?

Ce fut donc une séance de  conseil municipal très intéressante, nous avons vu s’exprimer des élus motivés, qui ne se sont pas contentés d’approuver toutes les décisions du maire. Nous espérons qu’à l’avenir, cette façon de procéder sera reconduite.

Il est possible de connaître le contenu plus détaillé de ce conseil municipal en allant sur le site:  pompignac.net

 

 
 

Mbway bordeaux |
FCPE Astrolabe |
Badstcyr |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Forezenergiescitoyennes
| Amicale Laïque Pordic
| Amicale Laïque de Janzé