Lundi 15 janvier s’est tenu un conseil municipal. L’ordre du jour portait sur les dernières décisions  budgétaires modificatives de 2017.

Pas de compte rendu du dernier conseil municipal (Pourquoi?)

Les élus d’opposition font remarquer qu’ils n’ont pas reçu les documents qui seront examinés pendant la séance. Le maire s’étonne: « Je vous les ai envoyés! ».  (étrange: tous les élus de la majorité les ont reçus, pas ceux de l’opposition. Ce n’est pas la première fois. Notre suggestion: demander de retarder le conseil municipal d’une heure pour avoir le temps d’en prendre connaissance…) Le maire souligne sans état d’âme que en dessous de 3500 habitants, il n’est pas obligatoire de communiquer ces documents.  ( Décidément, la démocratie n’est jamais à l’ordre du jour…  Espérons que la population de Pompignac qui compte 2950 habitants actuellement, s’arrête à 3499 dans les 2 années à venir… )

Mme Papet fait remarquer que les décisions budgétaires modificatives auraient dû être closes avant le 31 décembre 2017. Le maire répond que l’on a jusqu’à fin février, et que le Trésorier municipal a exigé que cela soit fait. 

Le maire rappelle que la commune peut engager 1/4 du budget de l’année précédente, en fonctionnement et investissement de l’année précédente,ce qui est recommandé par la Chambre Régionale des Comptes (nous apprenons que la Chambre Régionale des Comptes surveille les dépenses de Pompignac? Bonne nouvelle. Cela va t il rendre l’équipe municipale  plus prudente sur les dépenses?)  

A la demande de M. Roiné, le maire précise qu’il s’agit de l’extension du dojo, de la signalisation du cabinet médical, de la peinture de la scène de la salle polyvalente, des travaux d’eau pluviale de l’allée des Chênes, etc…

Mme Deligny précise que les travaux routiers à hauteur de 90 000 euros,  concernent les urgences comme les Prés de l’église, la vieille cure, le chemin de Marsalat. ( pas de nouvelles pour le chemin de Sarail ou le chemin de Gachet…)

En ce qui concerne le parc locatif, il faut terminer les travaux à Cadouin, (56 000 euros qui n’étaient pas compris dans le marché principal) : mezzanine, salle du 1er étage…

 

M. Roiné demande des détails sur les revenus des locations. Le maire évalue à 18 000 par an ce montant, la commune devant rembourser 30 000 euros par an. Il ne semble pas possible de chiffrer avant un an les revenus de ces locations. M. Destruel propose de faire un tableau pour identifier les dépenses factuelles. M.Massé regrette qu’aucune prévision des rentrées n’ait été faite avant d’engager les dépenses. Le maire répond que les pompignacais n’ont pas avancé un centime pour Cadouin. M. Roiné fait remarquer que « pour Cadouin, on est dans une obligation de réussite. On est parti de 450 000 euros, on en est à 900 000 euros ». M.Massé fait remarquer que Pompignac est surendetté.

Lors d’un échange au sujet des dépenses et de l’endettement, le maire repart dans son argument préféré: « Nous avons hérité d’un état catastrophique! » ( jusqu’à quand allons nous subir ce discours redondant et un peu éculé après 10 ans de gestion par le même homme? )

Demandes de subventions pour l’installation d’un modulaire dans la cour de l’école élémentaire. Il semble que la création d’une classe soit prévue à la rentrée scolaire de septembre. Le maire a l’intention de faire disparaître la structure de jeu (obsolète) pour pouvoir poser ce nouveau bâtiment. (la cour de récréation rétrécit comme peau de chagrin! Donc: le nombre d’enfants étant en constante augmentation, ils ne pourront  pas se défouler sans contrainte pendant ce moment de détente, les risques d’accident en seront augmentés. Les enseignants et les parents d’élèves ont ils été avertis de cela? )

M. Gibelin s’enquiert  du projet de la nouvelle école élémentaire. Le maire envisage une école à 10 classes, évaluée à 2 000 000 d’euros. (petit calcul: l’école maternelle était prévue pour 6 classes à 1 600 000 euros, en 2008. Donc, 266 666 euros par classe. Pour 10 classes, les coûts augmentant chaque année, 200 000 euros par classe paraissent être une pure vue de l’esprit. Nous ne parlons pas du coût total de cette école maternelle, mais du prix prévu en 2008...) Le maire informe qu’un groupe de travail sera mis en place. M. Gibelin demande si  les parents d’élèves et les enseignants feront partie de ce groupe de travail? Le maire ne répond pas. M. Gibelin demande à faire partie de ce groupe. (Il y a des mots qu’il ne faut pas prononcer dans cette commune: participation, démocratie, échange…)

Il ne semble pas que cette construction soit prévue avant la prochaine mandature. (Un espoir reste  que les pompignacais participent à ce projet après 2020)

M. Massé fait remarquer que des projets existaient en 2008 pour la construction d’une école. Le maire affirme n’avoir rien trouvé! (renseignements pris: il existait bel et bien des projets pour une école qui aurait été construite à Cadouin, à proximité de la plaine des sports.  Ont ils été  jetés au panier en 2008?)

Dans le cadre de l’évolution numérique, 2 classes seront équipées en 2018. Les frais en seront assumés par la CDC.

Station d’épuration et zone libellule. Mme Deligny présente un bilan de la gestion de la station d’épuration. Il s’agit des données concernant l’ancienne station d’épuration. Le réseau d’assainissement est passé de 22 kms à 23 kms.  Les résultats de la station actuelle ne paraîtront que l’an prochain. L’eau serait de bonne qualité. Le nombre d’abonnés est passé de 987 à 1090.  150 l/ jour / habitant: c’est le volume facturé sur la base d’eau potable et non sur ce qui arrive à la station d’épuration. Actuellement, la station traite 300m3 / jour. ( les lotissements prévus à Gachet seront ils reliés un jour? Dans ce cas, et compte tenu des constructions qui fleurissent à Pompignac, n’arrivera t on pas trop rapidement à saturation pour cette station d’épuration neuve?)

Mme Deligny informe que la zone libellule sera aménagée en septembre. Le maire précise que le  terrain nécessaire est prêt d’être  acquis pour 1 euro le m2 (on peut comprendre la réticence des propriétaires quand le terrain à bâtir à Pompignac atteint 180 euros le m2…) Le maire annonce que le PLU sera soumis à enquête publique le 20 février 2018 ( enfin!!! cela ne fait guère que 2 ans que cette enquête publique est promise! Nous ne manquerons pas de rappeler au maire ces nouvelles promesses.)

Ce conseil municipal a été assez calme. Cependant, le maire a encore beaucoup trop tendance à mépriser ses conseillers municipaux. Il est normal que les élus posent des questions, ils ont la responsabilité de représenter les citoyens, même si ceux ci n’ont pas souvent l’impression d’être entendus.

Les prochains conseils municipaux porteront sur les projets de 2018. Nous espérons que les conseillers municipaux aborderont le problème des dépenses avec sérieux et qu’ils sauront s’opposer si nécessaire à des décisions onéreuses ou inutiles. Ils ont le droit de dire non.

« Voyez nos citoyens de toutes les classes, de toutes les professions, sortant de la sphère de leurs travaux habituels, se trouver soudain au niveau des fonctions importantes que la constitution leur confie, choisir avec discernement, résister avec énergie, déconcerter la ruse, braver la menace, résister noblement à la séduction. » Benjamin Constant  

  • ENFIN!

    Notre association a gagné son procès contre la mairie, pour l’arrêté anti démocratiq…
  • AMENAGEMENT DU CENTRE BOURG

             Dans le « Mensuel » de juillet août 2019, le maire annonçai…
  • ZERO DECHET (S)

    La semaine du 18 au 24 novembre a été déclarée « semaine zéro déchet &raqu…
Charger d'autres articles liés
  • ENFIN!

    Notre association a gagné son procès contre la mairie, pour l’arrêté anti démocratiq…
  • AMENAGEMENT DU CENTRE BOURG

             Dans le « Mensuel » de juillet août 2019, le maire annonçai…
  • ZERO DECHET (S)

    La semaine du 18 au 24 novembre a été déclarée « semaine zéro déchet &raqu…
Charger d'autres écrits par pompignacsauvenvi
  • ENFIN!

    Notre association a gagné son procès contre la mairie, pour l’arrêté anti démocratiq…
  • ZERO DECHET (S)

    La semaine du 18 au 24 novembre a été déclarée « semaine zéro déchet &raqu…
  • UN AVENIR PLUS CITADIN POUR POMPIGNAC

    Les élections municipales se profilent. Dans 5 mois, nous serons sollicités pour déposer n…
Charger d'autres écrits dans Non classé
Les commentaires sont fermés.