Accueil Non classé CONSEIL MUNICIPAL

CONSEIL MUNICIPAL

0
0
6

Lundi 24 septembre, le Conseil Municipal s’est réuni pour délibérer sur 12 points.

(Le correspondant de Sud Ouest étant absent, les seuls comptes rendus de la séance sont assurés par PSE et par pompignac.net)

Les conseillers municipaux avaient été convoqués très tard et ont estimé avoir eu trop peu de temps pour préparer cette séance. En conséquence, à la demande de l’opposition, l’approbation des procès-verbaux des Conseils Municipaux précédents ont été remis à la prochaine séance. 8 conseillers municipaux étaient absents.

1.  Levée de prescriptions dans le cadre de différents marchés publics.  Adopté à l’unanimité

2.  Adhésion à la convention pour l’efficacité énergétique du patrimoine…  Adopté à l’unanimité.

3.  Demande de subvention pour l’éclairage public.  Adopté à l’unanimité.  ( Espérons que cela ne permettra pas un éclairage a giorno dans tout Pompignac! Le milieu naturel, notamment la vie des animaux nocturnes souffre trop de ces « candélabres » trop éclairés)

4.  Vente de la parcelle ZM1074 au vallon de Lannegran.   Adopté après discussion

5.  Vente du terrain AB102.  Le terrain situé 41 avenue de la mairie, comporte un terrain nu de 522 m2  Après discussion, la délibération est adoptée à la majorité, l’opposition ayant voté contre.

6.  Vente du lot B de la parcelle AB 102 et de la parcelle AB103. La maison doit être remise en état et sa vente ne sera effectuée qu’ultérieurement. Elle pourrait être vendue à hauteur de 255 000 euros.

7.  Acquisition de la parcelle ZD178 Il s’agit d’un puits chemin de Martinot,  « petit monument acheté par la commune 1 euro symbolique » Adopté à l’unanimité

8.  Approbation du rapport de la commission locale d’évaluation des charges transférées relatives à l’exercice de la compétence Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations. Adopté à l’unanimité.

9.  Adhésion à la Charte locale d’accès à une alimentation de qualité. Faire évoluer l’offre d’aide alimentaire et l’ accompagnement social. Le maire informe que Pompignac s’est engagé pour le projet de jardins partagés qui seront situés près du bassin d’orage, « sous le passage de Touty » (PSE a depuis longtemps souligné l’importance de toute forme de partage et de solidarité. Nous sommes ravis d’avoir enfin été entendus… Mais à qui seraient destinés ces « jardins partagés »?  ).  M. Roiné rappelle que la commune de Pompignac n’a pas aidé l’association « Le Bocal Local ». Le maire répond que « Nous les avons gardés 2 ans gratuitement. Ils n’ont rien fait. On attend qu’ils proposent quelque chose »  Adopté à l’unanimité.

10.  Subvention au Bordeaux Yvrac Aéro Club « BYAC ».    Le maire demande au conseil municipal d’accorder une subvention de 700 euros à cette association d’Yvrac, sous le prétexte qu’une jeune pompignacaise a obtenu son diplôme d’aviatrice. L’opposition fait remarquer que l’école de pilotage est privée, située à Yvrac et souhaite  savoir quel intérêt aura notre commune à verser cette subvention?

M. Loddo parle d’un logo de Pompignac sur les flancs de l’avion, qui fera connaître notre commune. (!?) Il sera également  possible d’offrir un baptême de l’air aux gagnants des foulées pompignacaises…

M. Massé interroge le maire sur la question de subventionner les autres sportifs de haut niveau qui habitent Pompignac. (La réponse est un peu embrouillée)

L’opposition souhaite consulter  la demande écrite par l’ association d’Yvrac sollicitant une subvention de Pompignac. Le maire, assez énervé, répond qu’il suffit de lui écrire  et qu’il a un mois pour répondre!   Adopté à la majorité, 5 oppositions. 

(L’attribution de cette subvention à une commune extérieure à la CDC, nous paraît étrange et pour tout dire assez choquante. Il y a à Pompignac des jeunes très méritants dans des domaines tant sportifs que professionnels, pour quelle raison donner la préférence à un club d’aviation? De plus, nous encourageons vivement les Pompignacais à se munir de jumelles pour pouvoir distinguer le logo de Pompignac sur un petit avion. Une idée nous vient: demandons une subvention à la mairie pour que les membres de PSE se promènent avec le logo de Pompignac sur la carrosserie de leur véhicule. Allez! comme le disait Beaumarchais: « dépêchons nous d’en rire de peur d’avoir à en pleurer »)

11.  Délibération relative aux emplois temporaires et saisonniers au sein de la collectivité. Il s’agit de « créer » administrativement des emplois qui existent déjà afin de les officialiser, ces emplois étant actuellement objets de contrats. Ce serait une demande du Trésorier. L’opposition demande que s’arrêtent les augmentations de charges. Le maire s’énerve et parle de respect et d’outrage à magistrat. (N’est ce pas un peu exagéré? Un élu a tout de même le droit de poser des questions et de se préoccuper des finances communales! Le maire devrait montrer un peu de respect pour ses collègues élus! « je vous intime l’ordre de ne pas outrager!)  Adopté à la majorité; 5 oppositions

12.  Délibération cadre relative au régime indemnitaire des emplois de la filière culturelle.  Il s’agit de la rémunération de certains employés communaux, dont le directeur de l’école de musique.  L’opposition demande quelle incidence cela aura sur le budget. Le maire répond que cela est indiscret, nous connaîtrions ainsi le salaire des personnes employées par la mairie. (On croit rêver! Les conseillers municipaux semblent ainsi contenus dans un rôle de marionnettes devant approuver ce que demande le maire!)  Adopté à la majorité.

        Prix et qualité du service publique d’assainissement collectif; de l’eau potable; Mme Deligny informe sur la consommation qui a augmenté de 3% due à l’accroissement de la population et à l’activité professionnelle ( il est vrai que toutes ces constructions entraînent une consommation importante d’eau)  La télé-relève permet de surveiller la consommation d’eau. Le prix de l’eau : augmentation des redevances à payer aux organismes de distribution… Cela atteint 5,19 euros au m3. Rien sur les travaux de la zone libellule.

CE CONSEIL MUNICIPAL A ÉTÉ UNE FOIS DE PLUS LE LIEU D’ÉCHANGES  DIFFICILES ENTRE LE MAIRE ET L’OPPOSITION. LE MAIRE A ENCORE EU RECOURS A SON REFRAIN FAVORI: AVANT LUI, RIEN N’EXISTAIT A POMPIGNAC. POURRIONS NOUS AVOIR LA PROCHAINE FOIS UNE SÉANCE CALME ET DES ÉCHANGES DANS LE RESPECT LES UNS DES  AUTRES?

Si notre rédaction a fait des erreurs, il ne faut pas hésiter à nous en faire part: pse.33@orange.fr

PETIT CONSEIL DE LECTURE:   DISCOURS DE LA SERVITUDE VOLONTAIRE    ÉCRIT A 19 ANS PAR LE GÉNIAL ÉTIENNE DE LA BOETIE…

 

  • CONSEIL MUNICIPAL

    L’ordre du jour du Conseil Municipal du 28 novembre, comportait 15 points. Nous expo…
  • DE TOUTE BEAUTE

    Vendredi 7 décembre, Mme Paris nous proposait une après midi de toute beauté. Nous étions …
  • UNE PREMIERE REUSSIE

    Vendredi 30 novembre, PSE a organisé sa première réunion publique sur invitations, à Pompi…
Charger d'autres articles liés
  • CONSEIL MUNICIPAL

    L’ordre du jour du Conseil Municipal du 28 novembre, comportait 15 points. Nous expo…
  • DE TOUTE BEAUTE

    Vendredi 7 décembre, Mme Paris nous proposait une après midi de toute beauté. Nous étions …
  • UNE PREMIERE REUSSIE

    Vendredi 30 novembre, PSE a organisé sa première réunion publique sur invitations, à Pompi…
Charger d'autres écrits par pompignacsauvenvi
  • CONSEIL MUNICIPAL

    L’ordre du jour du Conseil Municipal du 28 novembre, comportait 15 points. Nous expo…
  • DE TOUTE BEAUTE

    Vendredi 7 décembre, Mme Paris nous proposait une après midi de toute beauté. Nous étions …
  • UNE PREMIERE REUSSIE

    Vendredi 30 novembre, PSE a organisé sa première réunion publique sur invitations, à Pompi…
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire