mensuel linkyLe « Mensuel » de ce mois d’octobre 2018 nous impose la deuxième partie du feuilleton Linky. Le titre de l’article est déjà insultant: « CE QU’IL FAUT SAVOIR ». Devons nous  accepter de recevoir la bonne parole d’un maire qui estime que  les pompignacais sont incapables de réfléchir par eux mêmes? Franchement! « ce qu’il faut savoir »!!! Il est dommage que le fond de l’article soit une répétition de ce que tout le monde sait déjà. Le maire n’aborde jamais l’aspect négatif de ces compteurs et se fait le relais de ENEDIS. Pourquoi?

PSE a demandé à plusieurs reprises  au maire d’organiser une réunion publique de débat avec des conférenciers d’opinions différentes, il a toujours refusé!

Visiblement le Maire actuel de Pompignac a compris que beaucoup de ses concitoyens  ont des réticences vis à vis de ce compteur. Aurons nous droit à un nouvel épisode le mois prochain? Outre le fait d’insulter ses administrés en expliquant que refuser Linky est le fait de pauvres demeurés qui n’y comprennent rien, il nous assène ses vérités personnelles, niant que la sensibilité électro-magnétique soit un fait reconnu par le corps médical. Il devrait approfondir l’étude du dossier, ses arguments sont un peu faibles. L’ANSES ( Agence Nationale de Sécurité Sanitaire et Sociale) a déjà alerté à ce sujet.   Nous demandons instamment au maire de respecter les convictions de ses administrés.  La liberté d’opinion est inscrite dans la Constitution…

Nous nous permettons de citer entièrement l’association Robin des Toits:

« Si les villes sont responsables, elles doivent prendre conscience que le rôle des élus se doit de ne pas être une roue de transmission d’une entreprise quelle qu’elle soit, quels que soient les ordres venus d’en haut, mais bien de s’assurer de préserver la santé, la sécurité et le respect de la vie privée des citoyens. (…) Une société du tout numérique que nous refusons absolument notamment au vu des enjeux sanitaires dont on voit de plus en plus les méfaits dans la population. Non! Une certaine  idéologie d’un certain type de progrès n’est pas la bonne. Le dire n’est pas être technophobe. Le mépris fréquemment affiché ne peut suffire à masquer la réalité. »

ENCORE UNE FOIS, PSE RÉCLAME LE DROIT POUR CHACUN DE CHOISIR LE CHANGEMENT DE COMPTEUR OU DE LE REFUSER. UN MAIRE SE DOIT DE PRENDRE EN COMPTE LES DEMANDES DE SES ADMINISTRES ET DE LES RELAYER AUPRÈS DES POUVOIRS PUBLICS. SINON, QUE REPRÉSENTE POUR LUI LE FAIT D’ÊTRE ÉLU?

  • HABITAT DISPERSE A POMPIGNAC

    Le terrain à bâtir dans notre commune prend une valeur très intéressante pour ceux qui en …
  • PESTICIDES OU DESHERBEUSE?

    Dans le « Mensuel » de janvier 2020, année électorale, le maire  de …
  • TERRES AGRICOLES

    Dans le journal Sud Ouest du 2 janvier 2020, il est question de la sauvegarde des terres a…
Charger d'autres articles liés
  • HABITAT DISPERSE A POMPIGNAC

    Le terrain à bâtir dans notre commune prend une valeur très intéressante pour ceux qui en …
  • PESTICIDES OU DESHERBEUSE?

    Dans le « Mensuel » de janvier 2020, année électorale, le maire  de …
  • TERRES AGRICOLES

    Dans le journal Sud Ouest du 2 janvier 2020, il est question de la sauvegarde des terres a…
Charger d'autres écrits par pompignacsauvenvi
  • HABITAT DISPERSE A POMPIGNAC

    Le terrain à bâtir dans notre commune prend une valeur très intéressante pour ceux qui en …
  • PESTICIDES OU DESHERBEUSE?

    Dans le « Mensuel » de janvier 2020, année électorale, le maire  de …
  • TERRES AGRICOLES

    Dans le journal Sud Ouest du 2 janvier 2020, il est question de la sauvegarde des terres a…
Charger d'autres écrits dans Non classé
Les commentaires sont fermés.