Lundi 24 juin un conseil municipal s’est tenu à Cadouin, pour une meilleure accessibilité aux locaux.  

Bonne initiative:  le maire a enfin pris en compte les pompignacais à mobilité réduite. C’est certainement parce que la loi l’y oblige!

 DSC02679    L’ordre du jour comportait 14 points. Les 5 premiers concernaient des demandes de subvention : informatisation de l’école élémentaire; achat de mobilier scolaire pour l’école maternelle; aménagement de la salle des Fêtes.; emploi de bibliothécaire; travaux de voirie…

La salle polyvalente

Elle nécessite un investissement important pour la moderniser. Il s’agirait de supprimer les fauteuils et de les remplacer par des tribunes rétractables; supprimer la scène; refaire la sono, les éclairages, le plafond…  Projet grandiose dont la dépense s’élèverait à 250 000 euros environ. L’opposition demande des précisions quant à ce que coûterait cet aménagement. Le maire répond que « la consultation est en cours, vous le saurez quand nous aurons choisi. Ce qui n’est pas achevé n’est pas communicable! »

Voilà une réaction qui nous devient familière…   Opacité, mystère… Le maire s’engage sur un projet coûteux, à 8 mois des élections municipales. Il engage la future équipe municipale qui lui succédera. Il en dissimule les caractéristiques financières, prend des décisions sans demander leur avis aux pompignacais! La concertation démocratique n’est décidément pas à l’ordre du jour à Pompignac. C’est pourtant bien nos impôts qui serviront à réaménager cette salle.  Ce n’est pas le projet qui est remis en cause, c’est la méthode!   Même si d’autres aménagements et investissements  nous paraissent plus urgents! 

L’opposition et un conseiller municipal de la majorité ont voté contre ce projet

Création d’un emploi de bibliothécaire

L’équipe de bénévoles très appréciée des pompignacais, qui assurait le (très) bon fonctionnement de la bibliothèque a suivi   Mme Déjean, qui a démissionné. Le maire souhaite créer un emploi de bibliothécaire qualifié pour les remplacer. « L’équipe démissionnaire n’avait pas les diplômes requis »…(charmant) Cela coûtera 39000 à 49000 euros à la commune, avec une subvention du Conseil Départemental de 23000 euros pendant 3 ans. M. Roiné fait remarquer que les bibliothécaires étaient en conflit avec la mairie.

Comment une seule personne toute diplômée qu’elle soit, pourra accueillir les 12 classes qui fréquentent la bibliothèque pendant l’année scolaire? Les bénévoles assuraient une présence de qualité, et de disponibilité que nous souhaitons retrouver dans la future équipe. Sera t il fait appel à d’autres  bénévoles pour aider au fonctionnement?

L’opposition a voté contre, M. Roiné s’est abstenu

Adjoints au maire

Après les démissions de Mme Deligny, M. Destruel, et M.  Ferreira, comme annoncé lors du précédent conseil municipal, le changement d’adjoints est effectif.

Le nombre d’adjoints sera réduit à 5. Mme Pons accepte la solidarité; Mme Delisle succède à M. Destruel;  M. Ravail succède à Mme Deligny, pour la voirie, les réseaux d’assainissement et l’environnement.

Nous prenons note de cette nomination, M. Ravail sera notre interlocuteur pour les questions d’environnement.

M. Barra a été invité par le maire. Il doit donner sa réponse Ne siégeant pas au conseil municipal, quel sera le rôle de M. Barra ? Dans quel domaine?  Aucun conseiller municipal n’a posé de questions à ce sujet..

Création de poste et avancement de grades

Outre le poste de bibliothécaire, un poste de professeur de piano est vacant et doit être pourvu.

Encore une habitude du maire de nous annoncer des créations de poste, des avancements de carrière… A chaque conseil municipal le sujet est abordé. Combien de personnes exactement travaillent maintenant pour la mairie de Pompignac?

Acquisition d’une bande de terrain

La mairie avait fait installer des lampadaires sur un terrain ne lui appartenant pas  (oooh!!)  Plutôt que de déplacer les lampadaires, la commune rachète le terrain aux propriétaires pour 2960 euros…

Vente d’un local professionnel

Le local de la kiné avait été acheté par la mairie pour lui permettre de s’installer. A présent, ayant beaucoup de patients, elle peut racheter son local et même l’agrandir. La mairie ayant fait des travaux, le montant demandé sera supérieur au prix du local nu. La location se montait à 675 euros /mois. La vente s’élèvera à 150 000 euros. Mme Papet demande des précisions au maire sur le montant des travaux. Les travaux ont été effectués par les employés municipaux, mais le maire n’a pu en fournir le montant exact. Mme Papet insiste, le maire s’énerve « On ne peut pas l’évaluer, je n’ai pas les chiffres en tête. »

Le maire a trop tendance à s’énerver quand un conseiller d’opposition exige légitimement des réponses. Mme Papet a interpelé les conseillers de la majorité, qui ont admis ne pas connaître la réponse. Pourquoi ne pas venir avec  les dossiers avant de siéger au conseil municipal? Les réponses seraient données immédiatement et l’atmosphère serait moins crispée…

Le conseil municipal se poursuit, dans un climat tendu.

Désignation d’un référent au Syndicat des Eaux et Rivières de l’Entre deux Mers

Le maire informe que M. Pierre Bousseau sera ce référent. Il a installé l’eau potable à Pompignac sous la mandature de M. Bernat.

En effet, M. Bousseau travaillait alors à la DDA, chargé de mission par l’Ingénieur du Génie Rural de l’époque (qui lui même habite  à Pompignac depuis 32 ans.) Ce serait donc un très bon choix. La compétence de M. Bousseau est reconnue.

Ce conseil municipal comme beaucoup précédemment, a été perturbé par les habituels « rappel à l’ordre » de D. Lopez. Trop souvent, il traite les conseillers de l’opposition avec mépris, quand ils ne font que leur travail de conseiller municipal. C’est extrêmement désagréable pour les citoyens présents et cela donne une très mauvaise image de notre commune et de ses responsables! Encore une fois: s’il vous plaît, du respect envers les adversaires; on avance mieux en travaillant ensemble pour le bien des citoyens!

  • ON COUPE OU ON PLANTE?

    Dans une commune voisine, la municipalité organise une journée de plantation d’arbre…
  • TERMINEE? ENFIN PRESQUE….

    Dans le Mensuel du mois de novembre, le maire annonce la fin des travaux sur la zone libel…
  • DES COQUELICOTS SOUS LA PLUIE

    Ce vendredi 1er novembre, malgré la pluie, la fête de la Toussaint et les vacances, nous a…
Charger d'autres articles liés
  • ON COUPE OU ON PLANTE?

    Dans une commune voisine, la municipalité organise une journée de plantation d’arbre…
  • TERMINEE? ENFIN PRESQUE….

    Dans le Mensuel du mois de novembre, le maire annonce la fin des travaux sur la zone libel…
  • DES COQUELICOTS SOUS LA PLUIE

    Ce vendredi 1er novembre, malgré la pluie, la fête de la Toussaint et les vacances, nous a…
Charger d'autres écrits par pompignacsauvenvi
  • UN AVENIR PLUS CITADIN POUR POMPIGNAC

    Les élections municipales se profilent. Dans 5 mois, nous serons sollicités pour déposer n…
  • Un ami vient de nous quitter……

    Nous avons appris avec tristesse le décès de Christian Nadal, le 17 Juillet 2019. Christia…
  • ZONE LIBELLULE

    Le mois d’août arrive, les eaux de la Laurence sont basses, ses berges sont ravagées…
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire