Pompignac sauvegarde environnement

Préservons Pompignac

 
  • Accueil
  • > Recherche : station epuration pompignac

UN ETE DIFFICILE POUR LA LAURENCE 19 septembre 2018

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 19 h 35 min

Le feuilleton de la zone libellule n’est pas terminé. Si pour la plupart d’entre nous la chaleur et le soleil sont un bienfait, pour la flore et la faune il en est autrement. Une sécheresse prolongée est préjudiciable au milieu naturel.

rivière sèche

Ainsi, la Laurence souffre du manque d’eau. Les rejets de la station d’épuration nécessitent un traitement supplémentaire pour être entièrement purifiés. Nous avons expliqué très souvent le fonctionnement de cette station d’épuration et de son prolongement, la zone libellule.  . Les marchés ont été passés en JUIN 2014. Quatre ans après, nous en sommes au même point…

La mairie a bénéficié de la part de la préfecture d’un délai renouvelé deux fois. Mais qu’en est il du coût de ces travaux? Le prix en a t il été revu à la hausse? Les pompignacais en seront ils informés?

PSE a adressé des demandes répétées pour obtenir la procédure retenue  pour passer l’été 2018 avec le moins de dommage possible pour le milieu aquatique. A son habitude, le maire ne daigne pas répondre. Mais nous avons eu le plaisir de recevoir un courrier de l’adjointe chargée du dossier. Nous l’en remercions. Il est simplement dommage qu’il faille toujours  attendre des mois pour obtenir ce que l’on demande ! (rappelons que le maire actuel a toujours eu accès rapidement aux  dossiers qu’il demandait à son prédécesseur qu’il critique à tout bout de champ)

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : station epuration pompignac

POURQUOI CE SILENCE? 21 juillet 2018

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 15 h 21 min

water-933018__340

En cet été sec et chaud, PSE est préoccupé par la qualité des eaux de la Laurence.

L’eau rejetée par la station d’épuration est certes conforme à la réglementation mais elle contient encore des éléments polluants. L’oxygène contenu dans l’eau de la Laurence poursuit l’épuration de cette eau. Mais ceci ne fonctionne qu’à la condition que le débit de la rivière soit suffisant pour apporter cet oxygène.

C’est pourquoi la Préfecture a demandé qu’en période d’étiage, la moitié du débit sortant de la station d’épuration soit stockée dans un bassin de retenue jusqu’à ce que le débit de la Laurence retrouve un volume suffisant, en octobre.

Ce bassin de retenue devrait être opérationnel depuis plus de deux ans. La Mairie a décidé de construire une zone libellule coûteuse alors qu’une simple zone de stockage aurait suffi. Les démarches administratives nécessaires à cet aménagement viennent juste de se terminer (révision du PLU, autorisation de défrichement) alors que le marché de construction passé avec la Lyonnaise date de juin 2014 ????  Il faut donc passer l’été 2018 sans bénéficier de cet aménagement comme en 2016 et 2017.

La Préfecture a demandé à la Mairie de mettre en place des dispositions provisoires qui permettent la protection des eaux de la Laurence pendant cette période critique. Dès février, nous avons interrogé la mairie à ce sujet. Mme Deligny nous a répondu: « La mairie s’engage, accompagnée de l’exploitant de la station d’épuration, à respecter les termes de l’arrêté d’autorisation de rejet en mettant en place des conditions particulières d’exploitation permettant de tenir cette garantie »  

PSE a demandé à deux reprises, en juin et juillet, au maire et à Mme Deligny que lui soient communiquées les dispositions prises par la commune à ce sujet afin d’en informer les pompignacais. A ce jour, aucune réponse de l’un ni de l’autre.

Pour quelles raisons ne veut on pas nous répondre? 

Que devons nous en conclure?

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : station epuration pompignac

Conseil municipal 10 avril 2018

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 19 h 49 min

Un conseil municipal très important s’est tenu mercredi 4 avril. L’ordre du jour portait sur le vote du budget 2018. Les chapitres abordés sont les suivants:

 

Conseil municipal photo

Vote des taux d’imposition au titre de l’exercice 2018

1- Autorisation de programme Aménagement du bourg

2- Autorisation de programme Extension de la station d’épuration:

3- Vote du budget communal:

4- Vote du budget annexe assainissement: 744 066,23 euros Pour la ZL, 650 000 Etudes hydrologiques faites, les travaux seront plus importants que prévus A quel montant en est on?

5- Vote du budget annexe Parc communal de logements

6 – Vote du budget annexe transport communal

7- Vote du budget annexe zone mixte habitation, artisanat, commerce (Clouet)

8- Vote du budget annexe Lotissement communal Lannegrand

Tout d’abord, il n’y a pas eu de compte rendu du conseil municipal précédent….

Il serait fastidieux de détailler un à un  les points abordés, nous nous contenterons donc de faire un rapport rapide de ce à quoi nous avons assisté.

L’annonce de l’augmentation des impôts locaux a provoqué des protestations de la part des élus de l’opposition et de deux élus de la majorité.

Taxe foncier bâti:   +2,8%

Taxe foncier non bâti:   +5%

Taxe habitation:   + 8%

Arguments du maire:

– Pompignac est la 12ème commune de Gironde en terme de richesse par habitant. ( 18 510 euros). Notre effort fiscal est inférieur à celui des autres communes.

– L’Etat baisse ses dotations, nous devons compenser.

– Le fonctionnement de la commune revient à 844 euros par habitant, chacun n’apporte que 487 euros.    » Il faut donc rattraper le bon niveau de fiscalité. »

« L’équipe précédente n’a rien fait, je dois investir pour rattraper le retard.  »

– « Notre commune est celle de la CDC qui investit le plus, et voilà! »

– Tout augmente…

Arguments de l’opposition et de deux conseillers de la majorité:

Les impôts ne cessent d’augmenter depuis 10 ans. C’est un gros poids pour les Pompignacais(V. Gibelin)

– Le train de vie de Pompignac est trop élevé( F. Massé)

– Il s’agit de savoir si on veut appauvrir la commune? (M. Roiné, majorité)

– Pour les investissements, on a besoin d’argent, donc on augmente les impôts.

– L’endettement de Pompignac est de près de 5 600 000 d’euros.

– Les dépenses devraient être plus maîtrisées. Le tennis a coûté plus cher qu’annoncé, la réfection de Cadouin aussi. (D. Roiné)  Les votes ont été sans surprise. La majorité a voté pour ce budget, l’opposition municipale a voté contre, Un élu de la majorité a voté contre, un autre s’est abstenu.

Nos remarques:

Le personnel municipal coûte la moitié du budget. Cela a augmenté de plus du double depuis 10 ans 

Un argument souvent avancé par le maire:  l’ancienne municipalité n’a rien fait, j’ai du retard à rattraper.  En dehors du fait que cela devient répétitif et un peu usé, cela justifie t il toutes ces dépenses? Le maire s’accorde t il ainsi toute liberté pour dépenser en investissement sans prendre l’avis de ses concitoyens?

Nous avons constaté que les projets pour Pompignac ne sont pas débattus en conseil municipal, ce sont les financements qui le sont…. L’environnement et les espaces naturels subissent gravement les conséquences de ces décisions.

Les élus de la majorité, à part M. Roiné, n’ont pas contesté les choix du maire. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 156 957 euros en 2014

3 167 528,93 euros en 2018  Reste à réaliser 305 611,23 + 230 000 budgétisé= 535 611,23   49600 en 2014  Quel prix maintenant? Pourrions nous avoir le montant de ces travaux, réactualisés?

 

 

 

 

 

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : station epuration pompignac

ENFIN, ENFIN ! LA REVISION « PARTIELLE » DU PLU SEMBLE PROGRAMMEE 6 février 2018

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 11 h 15 min

Dans le « Mensuel » de ce mois de février 2018, le maire annonce que la révision partielle du PLU sera soumise à enquête publique le 19 février. Pardon! rectification: le 26 février 2018.                 Mensuel zone libellule

Enfin, nous pourrons voir les travaux de la zone libellule prendre forme! PSE se bat depuis plus de 2 ans pour que la station d’épuration soit terminée.En effet, de cette révision du PLU dépend l’aménagement de la zone libellule. La parcelle concernée est actuellement classée « boisée ». Il faut donc la déclasser pour pouvoir y faire les travaux nécessaires à la bonne marche de la station d’épuration.

Décembre 2015: le maire fait voter par son conseil municipal le projet de révision partielle du PLU, portant sur 3 parcelles boisées, incluant la parcelle qui intéresse la zone libellule, deuxième étage de la nouvelle station d’épuration. L’enquête publique devait être ouverte en février 2016. Cette séance du  conseil municipal semble être passée à l’état de fantôme, car à notre connaissance, aucune approbation de son Procès Verbal n’a été soumise au conseil municipal depuis plus de 2 ans. C’est le seul conseil municipal qui semble « oublié » par les élus…

Mai 2016: PSE se présente à la mairie pour obtenir la date de l’ouverture de l’enquête publique. Réponse vague de l’administration :  «   nous attendons les conclusions des personnes publiques associées »

Octobre 2016: PSE adresse un courriel à la mairie. Réponse du maire le 11 octobre 2016:  « Le processus est en cours. Nous pensons en effet lancer l’enquête publique avant la fin de l’année. Tout dépend en fait de l’avancement du travail et de la réponse des organismes chargés d’examiner la question. » Donc, quelque chose empêche d’avancer? PSE s’ étonne qu’il ne soit fait mention que d’une parcelle boisée sur les trois initialement prévues.  Réponse du maire:  «  Je suis désolé si vous comprenez tout de travers et le contraire de la réalité… Mais ce n’est pas grave. Vous verrez comment tout se passera » En effet, nous voyons comment tout se passe… Il a fallu attendre encore 16 mois avant que la bonne nouvelle ne nous parvienne.

Les raisons du retard de l’ enquête publique sont encore inconnues.  Que de temps perdu, alors que le nombre d’habitants augmente chaque mois! Les marchés sont passés depuis 2014. D’après le panneau posé sur les lieux, la tranche correspondant aux travaux de la zone libellule s’élevaient à 496 495,20euros.  Nous craignons une révision de ces marchés, à la hausse bien sûr. Donc le prix de l’eau peut être impacté…

Nous précisons qu’ un aménagement d’une zone d’épandage serait largement suffisant et que des plantes d’eau, des petits chemins paysagers  et des cascades ne sont pas indispensables! Mais à notre connaissance, ce choix  n’a jamais été débattu en conseil municipal… Le chemin est encore long avant que la Laurence et sa vie naturelle soient vraiment préservées…

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : station epuration pompignac

CONSEIL MUNICIPAL du 15 JANVIER 19 janvier 2018

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 15 h 48 min

Lundi 15 janvier s’est tenu un conseil municipal. L’ordre du jour portait sur les dernières décisions  budgétaires modificatives de 2017.

Pas de compte rendu du dernier conseil municipal (Pourquoi?)

Les élus d’opposition font remarquer qu’ils n’ont pas reçu les documents qui seront examinés pendant la séance. Le maire s’étonne: « Je vous les ai envoyés! ».  (étrange: tous les élus de la majorité les ont reçus, pas ceux de l’opposition. Ce n’est pas la première fois. Notre suggestion: demander de retarder le conseil municipal d’une heure pour avoir le temps d’en prendre connaissance…) Le maire souligne sans état d’âme que en dessous de 3500 habitants, il n’est pas obligatoire de communiquer ces documents.  ( Décidément, la démocratie n’est jamais à l’ordre du jour…  Espérons que la population de Pompignac qui compte 2950 habitants actuellement, s’arrête à 3499 dans les 2 années à venir… )

Mme Papet fait remarquer que les décisions budgétaires modificatives auraient dû être closes avant le 31 décembre 2017. Le maire répond que l’on a jusqu’à fin février, et que le Trésorier municipal a exigé que cela soit fait. 

Le maire rappelle que la commune peut engager 1/4 du budget de l’année précédente, en fonctionnement et investissement de l’année précédente,ce qui est recommandé par la Chambre Régionale des Comptes (nous apprenons que la Chambre Régionale des Comptes surveille les dépenses de Pompignac? Bonne nouvelle. Cela va t il rendre l’équipe municipale  plus prudente sur les dépenses?)  

A la demande de M. Roiné, le maire précise qu’il s’agit de l’extension du dojo, de la signalisation du cabinet médical, de la peinture de la scène de la salle polyvalente, des travaux d’eau pluviale de l’allée des Chênes, etc…

Mme Deligny précise que les travaux routiers à hauteur de 90 000 euros,  concernent les urgences comme les Prés de l’église, la vieille cure, le chemin de Marsalat. ( pas de nouvelles pour le chemin de Sarail ou le chemin de Gachet…)

En ce qui concerne le parc locatif, il faut terminer les travaux à Cadouin, (56 000 euros qui n’étaient pas compris dans le marché principal) : mezzanine, salle du 1er étage…

 

M. Roiné demande des détails sur les revenus des locations. Le maire évalue à 18 000 par an ce montant, la commune devant rembourser 30 000 euros par an. Il ne semble pas possible de chiffrer avant un an les revenus de ces locations. M. Destruel propose de faire un tableau pour identifier les dépenses factuelles. M.Massé regrette qu’aucune prévision des rentrées n’ait été faite avant d’engager les dépenses. Le maire répond que les pompignacais n’ont pas avancé un centime pour Cadouin. M. Roiné fait remarquer que « pour Cadouin, on est dans une obligation de réussite. On est parti de 450 000 euros, on en est à 900 000 euros ». M.Massé fait remarquer que Pompignac est surendetté.

Lors d’un échange au sujet des dépenses et de l’endettement, le maire repart dans son argument préféré: « Nous avons hérité d’un état catastrophique! » ( jusqu’à quand allons nous subir ce discours redondant et un peu éculé après 10 ans de gestion par le même homme? )

Demandes de subventions pour l’installation d’un modulaire dans la cour de l’école élémentaire. Il semble que la création d’une classe soit prévue à la rentrée scolaire de septembre. Le maire a l’intention de faire disparaître la structure de jeu (obsolète) pour pouvoir poser ce nouveau bâtiment. (la cour de récréation rétrécit comme peau de chagrin! Donc: le nombre d’enfants étant en constante augmentation, ils ne pourront  pas se défouler sans contrainte pendant ce moment de détente, les risques d’accident en seront augmentés. Les enseignants et les parents d’élèves ont ils été avertis de cela? )

M. Gibelin s’enquiert  du projet de la nouvelle école élémentaire. Le maire envisage une école à 10 classes, évaluée à 2 000 000 d’euros. (petit calcul: l’école maternelle était prévue pour 6 classes à 1 600 000 euros, en 2008. Donc, 266 666 euros par classe. Pour 10 classes, les coûts augmentant chaque année, 200 000 euros par classe paraissent être une pure vue de l’esprit. Nous ne parlons pas du coût total de cette école maternelle, mais du prix prévu en 2008...) Le maire informe qu’un groupe de travail sera mis en place. M. Gibelin demande si  les parents d’élèves et les enseignants feront partie de ce groupe de travail? Le maire ne répond pas. M. Gibelin demande à faire partie de ce groupe. (Il y a des mots qu’il ne faut pas prononcer dans cette commune: participation, démocratie, échange…)

Il ne semble pas que cette construction soit prévue avant la prochaine mandature. (Un espoir reste  que les pompignacais participent à ce projet après 2020)

M. Massé fait remarquer que des projets existaient en 2008 pour la construction d’une école. Le maire affirme n’avoir rien trouvé! (renseignements pris: il existait bel et bien des projets pour une école qui aurait été construite à Cadouin, à proximité de la plaine des sports.  Ont ils été  jetés au panier en 2008?)

Dans le cadre de l’évolution numérique, 2 classes seront équipées en 2018. Les frais en seront assumés par la CDC.

Station d’épuration et zone libellule. Mme Deligny présente un bilan de la gestion de la station d’épuration. Il s’agit des données concernant l’ancienne station d’épuration. Le réseau d’assainissement est passé de 22 kms à 23 kms.  Les résultats de la station actuelle ne paraîtront que l’an prochain. L’eau serait de bonne qualité. Le nombre d’abonnés est passé de 987 à 1090.  150 l/ jour / habitant: c’est le volume facturé sur la base d’eau potable et non sur ce qui arrive à la station d’épuration. Actuellement, la station traite 300m3 / jour. ( les lotissements prévus à Gachet seront ils reliés un jour? Dans ce cas, et compte tenu des constructions qui fleurissent à Pompignac, n’arrivera t on pas trop rapidement à saturation pour cette station d’épuration neuve?)

Mme Deligny informe que la zone libellule sera aménagée en septembre. Le maire précise que le  terrain nécessaire est prêt d’être  acquis pour 1 euro le m2 (on peut comprendre la réticence des propriétaires quand le terrain à bâtir à Pompignac atteint 180 euros le m2…) Le maire annonce que le PLU sera soumis à enquête publique le 20 février 2018 ( enfin!!! cela ne fait guère que 2 ans que cette enquête publique est promise! Nous ne manquerons pas de rappeler au maire ces nouvelles promesses.)

Ce conseil municipal a été assez calme. Cependant, le maire a encore beaucoup trop tendance à mépriser ses conseillers municipaux. Il est normal que les élus posent des questions, ils ont la responsabilité de représenter les citoyens, même si ceux ci n’ont pas souvent l’impression d’être entendus.

Les prochains conseils municipaux porteront sur les projets de 2018. Nous espérons que les conseillers municipaux aborderont le problème des dépenses avec sérieux et qu’ils sauront s’opposer si nécessaire à des décisions onéreuses ou inutiles. Ils ont le droit de dire non.

« Voyez nos citoyens de toutes les classes, de toutes les professions, sortant de la sphère de leurs travaux habituels, se trouver soudain au niveau des fonctions importantes que la constitution leur confie, choisir avec discernement, résister avec énergie, déconcerter la ruse, braver la menace, résister noblement à la séduction. » Benjamin Constant  

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : station epuration pompignac

2018, L’ANNEE DE L’ ENVIRONNEMENT A POMPIGNAC? 1 janvier 2018

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 16 h 15 min

Bonne année poème

L’année 2017 est terminée. Au seuil de la nouvelle année, nous pouvons tenter de faire un bilan. Certains dossiers, à nos yeux importants, ne sont pas encore clos, certains sont en attente.

La station d’épuration: Verra-t-on en 2018 l’aménagement attendu des travaux de la zone libellule, donc la révision partielle du PLU promise depuis décembre 2015?

La déviation: Le maire de Pompignac, après des  demandes répétées de notre part,   nous a communiqué un ensemble de documents portant sur le projet de la voie nouvelle. Les études du  cabinet d’architectes urbanistes portent en fait sur l’amélioration de la voie existante, rue de la mairie, et non sur la voie nouvelle. Ces études nous paraissent insuffisantes, nous restons donc attentifs aux suites du dossier: classement de cette voie en route départementale…

La cité de Citon: Des bâtiments démesurés dans un espace étroit, manque de verdure, immeuble de 2 étages, tout cela ne correspond pas aux promesses faites il y a 3 ans. Verrons nous un projet similaire finir de défigurer le centre  de Pompignac derrière la galerie marchande?

Liberté de réunion: Un arrêté du maire nous a interdit la mise à disposition d’une salle pour nos réunions. Souhaitons que 2018 soit l’année de la liberté d’expression.

Les actions de PSE en 2017:

Nous avons assisté  aux conseils municipaux, et nous en avons fait des comptes rendus régulièrement.

Nous avons consulté régulièrement les registres de permis de construire, ce qui nous a fait découvrir l’ accord d’un permis de construire illégal.  Nous avons porté plainte devant les tribunaux qui nous ont donné raison.

Nous avons protesté contre les aménagements de Pompignac faits sans l’accord des pompignacais.

Nous avons fait des propositions aux conseillers municipaux et au maire pour améliorer la circulation dans le centre ville, notamment la mise en place d’un double sens n’ayant  sans avoir reçu de réponse que d’un seul conseiller municipal.

Nous avons travaillé sur un dossier d’aménagement de pistes cyclables dans la communauté de communes , la reliant à la métropole…

Nous espérons vivement que cette nouvelle année sera porteuse de progrès dans tous ces domaines. Que les élus soient attentifs au respect de la nature et du cadre de vie.  Que PSE soit considéré comme un interlocuteur respectable.

A TOUS LES POMPIGNACAIS, NOUS SOUHAITONS UNE  TRES BELLE ANNEE 2018.

Bandeau_PSE_03

 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : station epuration pompignac

ZONE LIBELLULE : TOUJOURS RIEN 11 octobre 2017

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 16 h 30 min

Le premier étage de la nouvelle station d’épuration fonctionne maintenant depuis un an. Les eaux rejetées dans le milieu naturel après traitement sont d’une qualité acceptable, si le débit de la rivière est suffisant. Ce n’est pas le cas durant l’été, pendant environ 4 mois. 

Pour cette raison, la préfecture a imposé à Pompignac d’aménager une zone de stockage des eaux traitées pour diminuer le flux rejeté dans la Laurence. Ceci explique la réalisation d’une zone dite ‘libellule’ pour stocker les eaux.  
Cependant, nous nous posons beaucoup de questions au sujet de cette zone d’épandage, deuxième étage de la station d’épuration.
1) Alors que les marchés de travaux ont été signés en février 2014, pourquoi n’ont ils pas commencé?
2) La procédure de révision du PLU délimitait très précisément la parcelle concernée, qui est actuellement répertoriée ‘bois classé’. La révision du PLU devrait permettre de déclasser cette parcelle qui pourrait ainsi être acquise par la commune pour y aménager la deuxième étape de la station d’épuration. L’achat du terrain ne peut se faire sans cette révision.

Il y a maintenant un an, nous avons fait un courriel au maire de Pompignac et à son adjointe chargée du dossier station d’épuration. Le maire nous a expliqué que la révision partielle du PLU était en cours, confirmant cette affirmation lors d’un conseil municipal et dans le « Mensuel », très officiellement. Les travaux auraient dû commencer cet été 2017…

Jusqu’à présent, le maire a bénéficié d’une dérogation de la préfecture, qui décrète cependant que « la mise en place devra être effective avant le 1er mai 2018. » (lettre du 14 avril 2017)

Sachant que la nidification des oiseaux a lieu au printemps, les arbres ne peuvent être abattus qu’à partir de juin.

Le maire demandera t il encore une fois une  dérogation? combien de temps dureront ces remises à plus tard?

Le PLU n’étant pas en révision, la zone ne peut être acquise, les travaux ne pourront être entamés à temps, tout cela demandant au moins 1 an, ce qui nous reporte à… l’été prochain dans le meilleur des cas.

Il est donc douteux que l’échéance 2018 soit satisfaite.

Que se passera t il? En 2018, quel degré de pollution peut atteindre le milieu naturel de la Laurence?

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : station epuration pompignac

Le maire et la Laurence 4 juillet 2017

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 13 h 59 min

Préoccupés par l’état stationnaire du dossier zone libellule, nous avons adressé un courriel à Monsieur le Maire de Pompignac. libellule 1

Nous y faisions remarquer qu’un arrêté de la préfecture, en septembre 2015, précisait  « La zone de rejet végétalisé sera réalisée à partir du second trimestre 2017 et terminée  avant l’été 2017″.      
        
Notre message demandait donc si la préfecture avait accordé un nouveau délai, ce qui nous paraît souhaitable du point de vue légal.

Nous avons reçu une réponse de Monsieur le Maire, ce dont nous le remercions sincèrement,  que nous commenterons au fur et à mesure:

LE MAIRE:  – Les rejets de la station d’épuration sont bien moins impactant(s) sur le milieu naturel que ceux de l’ancienne station, obsolète, qui ne traitait pas les métaux lourds, et dont les processus de traitement des boues étaient nettement moins performants que ceux de la station actuelle.

     PSE :Nous ne parlions pas de l’ancienne station d’épuration, mais de la nouvelle, mise en service en      octobre 2016, qui rejette des eaux adaptées à un niveau de débit élevé de la Laurence, qui n’est pas atteint entre juin et octobre. 

LE MAIRE:  – Ainsi, depuis octobre 2016, date de mise en circulation de la nouvelle station, le milieu naturel est bien mieux préservé qu’auparavant comme en témoignent d’ailleurs les contrôles faits soit par le SATESE, soit par la DDTM.

  PSE : Nous maintenons: les eaux rejetées pendant l’étiage n’ont pas la qualité nécessaire à un rejet direct non polluant dans la Laurence.

 LE MAIRE:  – Aussi, il est quelque peu déplacé d’affirmer « Les rejets actuels de la   nouvelle station d’épuration auront un impact négatif sur la qualité des eaux de la Laurence ». Cette allégation est fausse et relève d’une démarche trop souvent suivie par votre association de critique et de dénigrement, sans aucun fondement. Vous auriez dû, bien au contraire, nous féliciter d’avoir pu mener à bien ce grand chantier de renouvellement de notre station d’épuration, ce que les équipes municipales précédentes avaient amplement négligé de faire, accablant le milieu naturel d’une charge de pollution qui semblait ne gêner personne à l’époque, ni vous, ni les conseillers municipaux en place. Pourtant, l’annonce de la construction de la nouvelle station d’épuration avait été faite par la précédente équipe, réitérée dans le ¨PLU même, projet jamais réalisé cependant.

     PSE : L’urgence d’apporter une solution à la station d’épuration insuffisante figurait déjà au programme des deux listes en lice en 2008. Il aura fallu plus de 8 ans pour que la première étape de la STEP soir réalisée, et plus de 10 ans pour son achèvement complet. L’équipe de la première mandature du maire actuel (2008-2014), n’a donc pas fait mieux que les précédentes.

LE MAIRE: – Il a fallu que la population de ce village change léquipe municipale pour qu’enfin les équipements attendus depuis des décennies se réalisent, nouvelle école, nouveau restaurant scolaire, nouvelle station d’épuration, voie nouvelle du centre bourg, pôle médical, logements, commerces, village artisanal pour accueillir des entreprises…

     PSE : Nous rappelons seulement que ces réalisations ont été faites en dépit des promesses électorales….

LE MAIRE: – Pour ce qui relève de la Zone Humide, dite Zone Libellule, c’est un plus, qui n’était pas obligatoire, et que nous avons proposé à la Préfecture et au Département au moment des études faites pour réaliser la nouvelle station,     libellule 3  dans un but purement écologique et dans une démarche que nous voulions exemplaire, plaçant notre commune dans les communes de pointe au niveau du respect de l’environnement. 

     PSE : Rappelons que le stockage est obligatoire, non la zone paysagée. Nous avons déjà expliqué précédemment, que pendant la période d’étiage 2017, les rejets dans la Laurence seront nuisibles au milieu naturel.

LE MAIRE: – Cette zone humide permettra de traiter les polluants invisibles, comme la caféine, les œstrogènes, les antibiotiques, etc, ce que ne traite aucune station de la Gironde (sauf celle de Mios où se trouve une zone libellule) . Nous serons donc pionniers en la matière et soutenus dans cette démarche par les autorités de tutelle. 

     PSE : Nous sommes très satisfaits que cette station d’épuration une fois terminée soit un modèle d’efficacité pour la préservation du milieu naturel. Mais  combien de temps faudra t il encore attendre?

LE MAIRE : – De ce fait, les retards pris dans la mise en place de cette zone n’ont pas de conséquence eu égard aux niveaux de traitement exigés, dans la mesure où la qualité du milieu naturel est préservée selon les normes admises. C’est amplement le cas au sortir de notre station d’épuration. La zone libellule apportera un plus, qui n’est absolument pas exigé par les normes de rejet actuelles.

PSE : Non, la qualité du milieu naturel n’est pas préservée au sortir de la station d’épuration. Le traitement des eaux polluées réalisé par une station d’épuration n’est jamais complet: l’eau rejetée n’est pas potable. La rivière qui reçoit les eaux rejetées continue son épuration par deux phénomènes physico-chimiques: l’oxygénation et la dilution. L’efficacité dépend du niveau d’eau de la rivière. Le débit de la Laurence est trop faible pendant l’été. Pour obtenir une efficacité maximale, la station d’épuration aurait dû pouvoir pousser plus à fond le traitement des eaux polluées, ce qui aurait entraîné un coût d’investissement et de fonctionnement bien supérieur.

LE MAIRE: – De ce fait, l’ Etat nous a accordé les délais que nous demandions, comme en témoigne le document que je vous joins.    

PSE: Nous avons reçu un message de la préfecture, nous informant qu’un délai supplémentaire a été accordé jusqu’en mai 2018 pour l’achèvement des travaux.  Nous sommes assurés d’autre part, que « la mairie s’est  engagée pour la période de juin à octobre, à respecter les obligations de maintien de la qualité de la Laurence en mettant en place des traitements transitoires poussés qui permettront d’atteindre les normes de rejet » Ils s’agit donc bien d’une obligation qui n’est pas remplie actuellement. Dont acte…

Conclusion: La révision du PLU est urgente! L’achèvement des procédures  administratives,  la consultation des  personnes publiques associées, l’enquête publique, l’approbation par le conseil municipal, l’ achat des terrains, la réalisation des travaux, tout cela ne va t il pas retarder encore la mise en place de cette zone libellule? La date fixée au 1er mai 2018 peut être mise en doute. La période de nidification va encore obérer le calendrier prévu….

Notre association est effectivement exigeante et n’est absolument pas dans le dénigrement. Nous voulons que la qualité de vie à Pompignac soit le mieux possible préservée. 

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : station epuration pompignac

VOEUX DU MAIRE 8 janvier 2017

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 17 h 18 min

Vendredi 6 janvier, le maire a présenté les voeux de la municipalité aux pompignacais présents. Tous les services de la commune ont été évoqués. Voeux aussi  aux enseignants, aux chasseurs, aux professeurs de l’école de musique dont certains sont devenus fonctionnaires territoriaux, aux associations sportives et culturelles, et même aux professeurs de collège et de lycée.

Se comparant à Janus, le maire nous a  fait la liste des réalisations et festivités de 2016. Il est vrai qu’il y  avait de quoi retenir l’attention des auditeurs. Un diaporama nous permettait de voir qu’effectivement, Pompignac est un ‘village’ vivant.

Le maire  nous a rassurés sur notre commune. En France tout va mal, mais à Pompignac tout va bien! Comme quoi, la méthode Coué d’autopersuasion a du bon .

Ce que nous avons retenu:

Le cours de tennis couvert a été financé sans emprunt. (bien!) Le judo et la gym sont accueillis dans l’algéco de 225 m2, face à l’école maternelle.

La maison de Cadouin est en voie d’être terminée, la maison des aides maternelles est prête. Il y aura deux salles communales achevées en 2017. Elle servira aux associations qui le souhaiteraient. PSE pourra donc en bénéficier, n’est ce pas?

La station d’épuration est en fonctionnement depuis le 19 octobre, nous en sommes satisfaits, car vraiment, cela devenait urgent, elle nous était promise depuis 2008! Le maire a promis que la zone libellule serait aménagée cette année sur 3,5 ha. Très bonne nouvelle, mais pas un mot sur  l’acquisition des terrains ni, par conséquent sur les modifications attendues du PLU. Petit rappel: du PLU dépend le classement des terrains visés en zone réservée. Sauf si la commune a pu acheter ces terrains? Quelqu’un aurait une info à ce sujet?

Le gros chantier sera la voie nouvelle. L’entreprise a été choisie pour les travaux de la déviation. Mme Deligny nous a été présentée comme la responsable de l’urbanisme. Le choix de cette personne compétente nous paraît excellent.

Le maire cherche déjà un nom à cette route passant devant les écoles. Vous pouvez nous envoyer vos suggestions, nous les transmettrons à la mairie… Cette voie nouvelle ( où passent 4000 véhicules par jour) va  « dynamiser les commerces et services ». La pharmacie ouvrira cet automne. Nous nous en félicitons. Mais vu les difficultés pour se garer en centre ville, nous devrons y aller à pied, ce qui sera excellent pour notre santé à tous.

Au Clouet, 11 entreprises vont s’installer.  On attend cela depuis maintenant 8 ans.

Nous aurions aimé que le maire nous promette, comme l’an passé, que l’année qui commence soit axée sur l’environnement, mais 2016 a vu ces promesses jetées aux oubliettes dès les voeux terminés, il vaut donc mieux ne plus en parler. Dommage!

 

 
  • Accueil
  • > Recherche : station epuration pompignac

CONSEIL MUNICIPAL 21 NOVEMBRE 2016 24 novembre 2016

Classé dans : Non classé — pompignacsauvenvi @ 12 h 22 min

Un conseil municipal s’est réuni lundi 21 novembre. Quelques conseillers de la majorité étaient absents mais avaient donné procuration à leurs collègues.

♦ Le Procès Verbal de la séance de  juillet 2016 a été approuvé.

 A noter que le PV de décembre 2015 n’est toujours pas approuvé par le Conseil Municipal. A la question posée par l’opposition, le maire répond que cela demande beaucoup de travail et que ce sera à l’ordre du jour du prochain CM qui se réunira en décembre 2016. (PSE s’étonne de ce retard car l’un des points essentiels de ce Conseil portait sur les trois révisions simplifiées du PLU, concernant en particulier la phase 2 de l’extension de la station d’épuration. Les terrains ne sont donc pas près d’être acquis. PSE le regrette; voir à ce sujet sur le blog, nos articles récents sur le PLU et la station d’épuration.)

Questions financières

PSE constate que le dérapage financier continue: des emprunts, des achats, des reventes…

La rénovation du domaine de Cadouin connaît des difficultés nécessitant un nouvel emprunt de 294 000 euros, le coût des travaux atteint maintenant 669 000 euros ( PSE regrette que le coût ait été si mal évalué. Comme d’habitude, le maire explique que cela n’aura pas d’incidence sur les finances, car des ventes de biens communaux sont prévues à court terme.C’est le discours bien connu depuis plus de 3 ans maintenant. PSE n’y croit plus)

Le maire prévoit d’acheter avec un emprunt de 130 000 euros, un local du pôle médical, afin d’aider une kinésithérapeute à s’installer à Pompignac. Le loyer versé couvrirait les annuités de remboursement. « Cela ne  coûte rien » a déclaré le maire.( PSE pense que ce n’est pas à l’argent public de compenser les difficultés d’un investisseur privé. Et si cette personne se désiste?)

Le maire a acquis un terrain de 800 m2 , au prix de 93 000 euros, pour « éviter un partage en 2 lots impliquant la construction de 2 maisons. La proximité crée des problèmes de voisinage… »  dit il. (PSE s’étonne : partout à Pompignac, des maisons fleurissent sur des petits terrains… même dans des lotissements comme aux Prés de l’église, sans parler des bâtiments de Citon!)  Ce terrain serait revendu 130 000 euros. 

La propriété de la  maison de Saquey, en centre ville, a été achetée 118 000 euros et serait revendue 350 000 euros après avoir été lotie.

L’opposition fait remarquer: « on est dans la position du marchand de biens… »

Le maire répond: « mais non, l’opération est indolore.

L’opposition: « A t on besoin de se mettre dans cette situation? Ce n’est pas la vocation d’une commune de faire de telles opérations. Pourquoi ne pas d’abord vendre, puis ensuite emprunter si besoin?

Le maire: « ça fonctionne comme ça »

PSE  partage l’opinion de l’opposition et pense que de telles  opérations représentent des risques financiers pour la commune en cas de difficultés de revente.

Le maire indique que quelques terrains de Lannegrand sont encore disponibles. ( PSE rappelle qu’il y a 3 ans, il affirmait que tout était vendu… ce qui prouve bien que la revente de terrains communaux est aléatoire)

Le centre commercial a pris du retard car le promoteur a jugé la taxe d’aménagement trop élevée. Le maire assure qu’une autre société est intéressée (doit on le croire? Espérons que la mairie de Pompignac ne promettra pas le secours de l’argent public en cas de difficultés de vente rencontrées par le promoteur)  )

La CDC pour la gestion différenciée des espaces verts de manière plus respectueuse de l’environnement, se propose d’acquérir du matériel adapté sous forme mutualisée. Le maire indique que la commune de Pompignac ne se joindra pas à cette initiative. Depuis 8 mois, les produits phytosanitaires sont supprimés à Pompignac. ( PSE se félicite de ce respect du milieu naturel, mais regrette ce refus de mutualisation qui conduira à un coût plus élevé pour les contribuables pompignacais )

Nous serons présents au prochain conseil municipal prévu en décembre.

 

 

 

 

12
 
 

Mbway bordeaux |
FCPE Astrolabe |
Badstcyr |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Forezenergiescitoyennes
| Amicale Laïque Pordic
| Amicale Laïque de Janzé